Getir France entre en redressement judiciaire

4 mai 2023
Categories : Getir entre en redressement judiciaire

[Brève] Créée en 2015, l’entreprise turque Getir est le pionnier de la livraison express des courses du quotidien ou « quick commerce ». Présent dans neuf pays européens et aux Etats-Unis, l’enseigne s’est installée en France en 2021, où elle s’est développée en franchise à partir de 2022. Un an plus tard, le réseau annonce son placement en procédure de redressement judiciaire.


Alors que le réseau de franchise Getir se rêvait précurseur du « quick commerce » en France, le spécialiste de la livraison ultra rapide n’aura pas su s’imposer sur le marché. En effet, le Tribunal de commerce de Paris s’est prononcé, ce mardi 2 mai, en faveur d’un placement en redressement judiciaire de l’entreprise. Il a accordé à l’enseigne et ses trois marques (Gorillas, Getir et Frichti) une période d’observation de trois mois, fixée par le tribunal, afin de leur laisser le temps de trouver « un modèle durable pour opérer en France. »

Getir avait pourtant réussi à s’imposer face à ses concurrents. L’entreprise avait racheté en 2022 Gorillas, lui-même propriétaire de Frichti. Deux ans après son arrivée en France, l’entreprise fait cependant état d’un endettement total d’environ 17,6 millions d’euros à fin mars 2023, selon une note interne à l’entreprise. Une situation que Getir France explique par « un environnement contextuel défavorable » et un « niveau élevé des loyers et un nombre de baux très importants ».

L’enseigne a également dû faire face aux réticences de certaines métropoles qui craignent de se voir transformées en « villes-entrepôts ». Fin mars, le gouvernement français a ouvert la voie à une régulation par les mairies des implantations de « dark stores », aujourd’hui considérés comme des entrepôts, en centre-ville.

Écrit par La Rédaction

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross