Les secrets de la réussite de Pokawa

6 juillet 2022
Categories : Maxime Buhler, fondateur de la franchise Pokawa.

Créé en 2017, Pokawa est concept de restauration rapide devenu en à peine 5 ans la chaîne leader du poké bowl en France. Fondée par Samuel Carré et Maxime Buhler, elle a été nommée Révélation de la Franchise 2022 par la Fédération française de la franchise. La marque n’a pas fini de se développer et de nous surprendre.


Nous avons rencontré Maxime Buhler, co-fondateur de la franchise Pokawa. Il nous raconte les débuts et les clés du succès de cette enseigne championne du “healthy food”. Voici l’histoire de Pokawa.

Pokawa est une belle aventure entrepreneuriale à la française : racontez-nous cette histoire

Maxime Buhler : Pokawa, c’est l’histoire d’une amitié et d’un voyage. Avec mon associé, Samuel Carré, on a beaucoup voyagé. Au cours d’un de nos périples, nous avons découvert le poké, le plat typique de Hawaï. Pour nous, ce plat est incroyable car il est à la fois diététique, instagramable et il raconte une belle histoire qui nous ressemble : celle d’Hawaï, du voyage, des couleurs, du surf.

En France, encore étudiants, je travaillais chez Stuart, les coursiers à vélo et Samuel était en cash management à la BNP. On s’ennuyait un peu dans nos jobs et on avait envie d’entreprendre. En tant que coursiers à vélo le soir, on s’est aperçu qu’on passait notre temps à livrer des sushis ou des salades…mais pas de poké. On tenait quelque chose : il y avait peut-être un concept à lancer.

Au lancement de Pokawa, le succès était-il au rendez-vous ?

M.B : On a démarré dans notre cuisine pour tester le concept. Au départ, c’était compliqué, on avait très peu de clients. Mais on s’est accroché. On se fournissait chez les commerçants de notre rue. On a travaillé nos recettes avec une nutritionniste pour les premiers plats et on a fini par trouver le bon équilibre entre le produit, la présentation et une réelle stratégie digitale. C’est là que le concept a commencé à prendre. 

Les réseaux sociaux nous ont beaucoup aidé. Au début, on n’avait pas du tout d’expérience en tant que restaurateurs, ni d’argent à investir en communication. On a donc utilisé les réseaux sociaux pour interpeller des influenceurs, qui à l’époque ne demandaient pas d’argent. C’est comme ça qu’on a réussi à avoir nos premiers influenceurs, simplement en leur livrant gratuitement nos produits et en leur demandant leurs retours sur leur qualité. La première influenceuse à parler de Pokawa c’était Nolita. Elle nous a vraiment fait exploser et en 2017, on a ouvert notre premier restaurant rue poissonnière dans le 2ème arrondissement de Paris. 

Selon vous, quelle a été les clés de réussite de Pokawa ?

M.B : Je pense que l’une des clés du succès du concept c’est qu’il nécessite peu d’investissements. On a ouvert le premier restaurant avec moins de 20 000 euros. Aujourd’hui, ça a un peu changé, mais l’idée de base c’est d’avoir un concept rentable avec un retour sur investissement très important pour tous nos franchisés, et pour nous aussi. Finalement c’est comme ça qu’on arrive à développer vite. Aujourd’hui, un Pokawa est rentabilisé en moins de deux ans, c’est quelque chose d’assez impressionnant sur le marché. 

On a essayé de garder cette stratégie en ouvrant des restaurants très vite dans des lieux intelligents où il y a de belles zones de livraison et où on sait qu’il va y avoir une clientèle. C’est comme ça qu’on s’est déployé au début : Paris, puis Nantes, puis Nice. On est allé très vite en Province et, à chaque fois, on a constaté le même engouement pour le produit. Je pense qu’un autre facteur de la réussite d u réseau de franchise Pokawa est notre façon de faire. Le bon esprit Pokawa se retrouve dans nos plats : nous sommes généreux sur la qualité et la quantité des produits. On a fait les choses d’une manière hyper simple, proche de nos clients.

Quelles sont les prochaines étapes ?

M.B : On continue sur cette lancée. On a 80 restaurants à date et 50 ouvertures prévues en 2022. C’est un rythme assez affolant mais ça s’explique : on a un peu bousculé les codes et aujourd’hui on a un concept qui plait énormément. Plus de la moitié de notre parc est en franchise. 

On a une équipe jeune, dynamique et hyper impliquée auprès d’une marque créative, qui propose toujours de nouvelles choses. Cela conforte les candidats à la franchise dans leur volonté de participer à l’aventure. Nos franchisés sont heureux d’appartenir au réseau. Beaucoup ont la volonté d’ouvrir plusieurs points de vente. Cela prouve que le projet est intéressant. C’est notre plus grande fierté. 

Une autre étape cette année sera le développement à l’international. Pokawa recherche des partenaires en Espagne, au Portugal, en Suisse, dans les Dom Tom. L’idée est de continuer dans cette dynamique et que Pokawa devienne la marque leader de la restauration rapide healthy dans le monde. C’est le projet qu’on porte.

Écrit par Sibylle Pinochet

Rédactrice en chef

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross