Les franchises beauté et bien-être qui se démarquent en 2023

Les franchises beauté et bien-être qui se démarquent en 2023

En 2022, le secteur de la beauté a généré un chiffre d’affaires d’environ 2 milliards. Il rassemble aujourd’hui 144 enseignes, soit 6 655 franchisés, selon la Fédération française de la franchise. Parmi ces enseignes, certaines, très en phase avec les tendances du marché, se démarquent particulièrement.


Clean beauty, durabilité, beauty tech, naturalité, de grandes tendances se dessinent sur le marché de la beauté et du bien-être. Certaines enseignes, visionnaires, ont déjà pris ce virage, ce qui leur permet de se démarquer. Tour d’horizon des franchises de la beauté et du bien-être qui tirent leur épingle du jeu.

Les tendances du marché de la beauté et du bien-être

En 2023, plusieurs tendances transforment le marché de la beauté. La principale d’entre elles est directement liée à de nouveaux rapports au corps et à la beauté. L’heure n’est plus au maquillage à outrance et la véritable beauté se vit au naturel. Fini les injonctions et les standards de beauté inatteignables, les consommateurs prônent aujourd’hui le self love et veulent se sentir bien dans leur peau, tels qu’ils sont et sans artifice. À cela s’ajoute une notion de bien-être global et la beauté s’accorde avec une bonne santé physique et mentale.

Les consommateurs sont donc très vigilants quant à la qualité des produits qu’ils consomment, qui doivent être à la fois respectueux de leur santé et de l’environnement, tout en étant efficaces. De nombreuses marques tendent donc vers la clean beauty et le développement durable et cherchent à apporter à leurs clients les soins, produits et services les plus respectueux, tant en termes d’emballage, que de composition et de production des produits.

Identifié comme un gage d’efficacité, la science et la technologie sont appliquées au secteur de la beauté. Intelligence artificielle, collectes de données, objets connectés, l’innovation est mise à son service.

Ces franchises de la beauté qui se démarquent en 2023

Groupe Novi (Beauty Success), œuvre pour le bon et le bien

Fondé en 1973 par Nicole Georges, avec l’ouverture à Périgueux d’une parfumerie portant son nom, le groupe Beauty Success a depuis bien grandi. Aujourd’hui, dirigé par son fils, Philippe Georges, il rassemble sept enseignes sous la marque Novi. Parmi ces enseignes, on retrouve bien sûr Beauty Success créée en 1995, mais aussi JFG Clinic, Esthetic Center ou encore Citron Vert. Le groupe compte aujourd’hui 650 magasins répartis dans 15 pays. Instituts de beauté, parfumeries, centres de minceur, les activités de Novi sont diverses, toutes tournées autour de la beauté et du bien-être. 

Novi prône une vision holistique et inclusive de la beauté. Sa raison d’être : « Ensemble, œuvrons chaque jour pour le beau et le bien de demain », avec pour objectif que ses clients puissent se sentir bien dans leur peau et dans leur tête grâce à son offre de produits et de prestations. Pour le Groupe Novi, le beau et le bien vont de pair avec le respect de l’environnement. Il cherche donc à limiter au maximum son impact sur la planète.

Depuis 1995, le groupe se développe en franchise et offre aux entrepreneurs qui rejoignent son concept son expertise ainsi qu’un large choix d’enseignes. Devenir franchisé de l’une des marques Novi, c’est porter un réel projet de vie grâce à un investissement mesuré (à partir de 30 000 euros d’apport personnel et environ 120 000 euros d’investissement global), des possibilités de développement et un maillage fort en France et dans le monde.

Ieva Group : le futur de la beauté

D’abord ingénieur dans une unité de recherche du CNRS à Grenoble, spécialisée dans le domaine des MEMS, Jean-Michel Karam s’est fait connaître dans le secteur de la beauté comme un pionnier de la cosmétique personnalisée. Après MEMSCAPE et Ioma, il fonde le groupe IEVA en 2016  avec la volonté d’allier la beauté et le digital. Aujourd’hui, le groupe compte deux enseignes qui se développent en franchise : L’Atelier du sourcil et Le Boudoir du regard.

IEVA propose une beauté hyper personnalisée grâce à la vente d’abonnements à une application dotée d’une intelligence artificielle. Cet outil permet aux consommateurs de faire leur autodiagnostic dermatologique et de recevoir des produits adaptés à leurs besoins. En 2020, l’entrepreneur fait l’acquisition du réseau L’Atelier du sourcil, enseigne numéro un sur le marché du regard, pour accompagner l’expérience IEVA d’un service en institut. Un an plus tard, il reprend le deuxième acteur du marché : Le Boudoir du regard.

Aujourd’hui, le groupe IEVA prône un développement en franchise maîtrisé afin de préserver la valeur de chaque point de vente. L’Atelier du sourcil et Le Boudoir du regard peuvent s’appuyer sur un groupe fort et organisé pour une éventuelle introduction en bourse d’ici 2025.

Provalliance : leader de la coiffure

L’histoire du groupe Provalliance débute en 1975 avec la création du premier salon Franck Provost à Saint-Germain en laye, près de Paris, puis d’un second en 1979, cette fois si en plein cœur de la capitale. Entre-temps, son fondateur, Franck Provost est sacré, en 1977, Champion du monde de coiffure. C’est en 1987 qu’il devient le « coiffeur des stars du petit écran » grâce à une première collaboration avec l’émission Sacrée Soirée de TF1. 

Après plusieurs rachats et créations de marques entre 1997 et 2006, Fabio Salsa, La Coifferie, Jean-Claude Aubry, Espaces Coiffures, Elexia, le groupe Provalliance est créé en 2007. Leader européen sur le marché de la coiffure, le groupe rassemble aujourd’hui 17 marques de salons, dont les célèbres Franck Provost, Jean-Louis David, Saint-Algues, mais aussi Bleu Libellule ou encore The Barber Company

Chez Provalliance, la coiffure est avant tout une affaire de passion et une histoire de famille. Le groupe a à cœur de se développer en s’appuyant sur des entrepreneurs qui partagent son ambition de faire avancer l’univers de la coiffure et de garantir l’excellence en salons. Écoute et respect des clients, innovation, développement personnel sont au centre de son métier et de sa stratégie de développement. En rejoignant le groupe Provalliance, les franchisés intègrent des enseignes leaders sur leur marché et à forte notoriété. Ils disposent d’emplacements stratégiques à fort potentiel grâce aux liens privilégiés des enseignes avec des bailleurs institutionnels. 

DESSANGE : la coiffure de luxe responsable

DESSANGE est une entreprise familiale, leader sur le marché de la coiffure de luxe. La marque compte aujourd’hui 1 700 salons sous enseigne DESSANGE, Camille Albane et Fantastic Sams. À la fois glamour et responsable, la marque souhaite marier l’excellence et le respect de ses clientes et de la nature.

La marque voit l’ouverture d’une nouvelle franchise comme un véritable moment d’échange et de découverte mutuelle avec le porteur de projet, ainsi qu’une porte ouverte à l’innovation. Pour de futurs franchisés, ouvrir une franchise DESSANGE, c’est bénéficier de la force d’un réseau international experts de la beauté et passionné. 

DESSANGE recherche des franchisés avant tout passionnés, artistes, portés par la quête de l’excellence et qui font preuve d’une grande sensibilité à leur environnement. Coiffeurs de métiers, ils témoignent d’une expérience en management, de gestion économique et financière. Chaque nouveau franchisé rejoindra non seulement une franchise solide mais aussi une grande famille.

Biocoiff, le précurseur de la coiffure bio

Premier concept de salon de coiffure bio, végétal et écologique clé en main, Biocoiff’ a été créé en 2005 par Charley Assoun, coiffeur de profession et passionné par le métier de coloriste. Aujourd’hui, les dirigeants de l’enseigne, Charley Assoun et son fils Simon Assoun, se félicitent de porter un concept dans l’air du temps répondant à des attentes de rentabilité tout en diffusant une pratique de la coiffure respectueuse de l’environnement et de la santé.

Pour coller à ces valeurs, les salons Biocoiff’ ne se contentent pas de proposer une technique de coloration végétale, ils s’engagent à être entièrement respectueux de l’environnement à tous les niveaux. Dans les salons de la marque on ne trouve aucun plastique, l’énergie est verte, les colorations sont non polluantes et on recycle les cheveux, même le café est distribué en capsules recyclables et les produits ménagers sont certifiés éco-responsables. 

Un concept dans l’air du temps, donc, qui représente de nombreuses opportunités à saisir. Beaucoup de zones restent à explorer en France : autant d’opportunités pour des porteurs de projet et des managers de salon pour se lancer sur un commerce rentable soutenu par une marque forte, engagée et éthique.

Dépil Tech, expert de l’épilation définitive

Créé en 2011 par Paul et Jean-Baptiste Mauvenu, Dépil Tech s’est donné pour mission d’offrir à ses clients des prestations de qualité et efficaces à des tarifs accessibles, et ce grâce à une technologie de pointe permettant à la fois d’éliminer durablement et sans danger la pilosité et de lutter contre le vieillissement cutané.

La force du concept est d’utiliser le levier des nouvelles technologies et de proposer une offre qui, non seulement se projette plus loin que l’activité d’épilation, mais qui répond aussi à une mutation profonde du comportement des consommateurs.

Avec un réseau totalisant plus de 100 centres en France et à l’international (Mexique, Belgique, Suisse) et 300 collaborateurs, Dépil Tech s’est imposé comme le leader français sur le marché de l’épilation définitive à la lumière pulsée.

Studio Valéria Paul : spécialiste des nouvelles techniques de maquillage

Créée en 2016 par Valéria Paul et Daniel Makanda, l’enseigne Studio Valéria Paul est un réseau d’instituts spécialisés dans les nouvelles techniques de maquillage permanent et d’extensions de cils. Il compte aujourd’hui 15 instituts en France. Avec un positionnement haut-de-gamme sur le segment du maquillage permanent, l’enseigne se distingue sur un marché concurrentiel.

Le secteur connaît une demande croissante pour tous les services liés au maquillage permanent (sourcils, lèvres, eyeliner et extensions de cils). Elle provient en particulier d’u segment d’une clientèle féminine de 30 à 65 ans qui souhaitent redéfinir durablement les traits de leur visage, sans avoir recours à la chirurgie.

Le modèle économique de Studio Valéria Paul repose sur un puissant dispositif web-to-store : acquisition massive de prospects sur Internet, relance téléphonique pour la prise de rendez-vous, encaissement des acomptes par VAD et transformation en institut.

Découvrir nos enseignes