Le coaching holistique à destination des entrepreneurs

20 juillet 2023
Categories : Un jeu de fléchettes pour illustrer le concept de coaching holistique.

Laura Besson, coach & thérapeute holistique spécialisée dans les problématiques entrepreneuriales, est la fondatrice de Bien dans ta Boîte. Elle nous explique en quoi consiste le coaching holistique (une approche tendance parfois décriée…) et dans quelle mesure il est adapté pour accompagner les entrepreneurs. 


Pouvez-vous définir le coaching holistique ? Depuis quand en parle-t-on ? Qui a inventé ce concept ? 

Laura Besson : Le mot holistique vient du grec holos, qui veut dire entier, complet. L’approche holistique, que ce soit une approche de coaching ou de thérapie, consiste à avoir une vision la plus globale possible de la problématique du bénéficiaire. Cela sous-entend de prendre en compte la dimension physique, mentale, émotionnelle et spirituelle (au sens large du terme).

Les médecines ancestrales sont, par essence, holistiques.

Personne n’a inventé ce courant : il s’agit juste du retour d’approches médicinales qui sont, par essence, holistiques. C’est le cas de la médecine chinoise, de la médecine ayurvédique et même de la médecine telle qu’elle était considérée par Hippocrate dans l’Antiquité. Cela se rapproche aussi des courants systémiques dont on parle en psychologie : on dé zoom de l’approche strictement individuelle pour considérer une problématique de manière plus globale. 

Depuis quand pratiquez-vous le coaching professionnel holistique à destination des créateurs d’entreprise ? Quelles sont les problématiques sur lesquelles vous les aidez ? 

Laura Besson : Je suis coach et thérapeute depuis quatre ans et demi après un parcours très varié : j’ai commencé par la fac de médecine, avant de faire une licence de psychologie et d’obtenir une certification en micro-nutrition et de me former, entre autres, comme praticienne en psychologie positive et professeure de yoga-thérapie. Je viens d’un milieu entrepreneurial et j’ai créé une première entreprise qui m’a servi de banc d’essai. 

L’idée de Bien dans ta boîte est venue intuitivement, lors d’une soirée réseau, il y a près de cinq ans. C’est parti d’une blague avec mon amie Alice : « Pourquoi ne nous occuperions-nous pas du bien-être des entrepreneurs ? » Puis ça s’est imposé comme une évidence, dans la droite ligne de mon parcours aussi bien universitaire que familial et entrepreneurial. 

J’ai vu mes parents dans des états d’épuisement et n’ayant aucun interlocuteur qui comprenait leurs problématiques d’entrepreneurs.

J’adore la cible que sont les entrepreneurs, même si je travaille aussi sur la question de la conjugalité et de la parentalité. Mes spécialités sont l’émotionnel et le relationnel : j’aide les entrepreneurs dans leur gestion du stress, de la procrastination, des émotions, et aussi des conflits, des équipes et de leurs peurs. En séance de coaching d’entrepreneurs, je travaille souvent la question de l’affirmation de soi et de l’argent.

Quels sont les bénéfices particuliers que les chefs d’entreprise peuvent retirer d’un tel suivi ?

Laura Besson : Je prends l’exemple de la procrastination, un problème auquel font souvent face les entrepreneurs et qui est souvent assimilé à une question d’organisation. Ils ont souvent tenté plusieurs solutions avant de me consulter.

Or la procrastination est une problématique d’évitement émotionnel. Derrière les émotions évitées, il y a des besoins qui ne sont pas satisfaits. Sur un plan spirituel, il peut y avoir un conflit de valeurs : on peut peut-être vouloir se bouger pour gagner plus d’argent alors que ce n’est pas ce à quoi nous aspirons profondément. Sur un plan physique, cela peut révéler un besoin de repos ou de sommeil, ou encore une alimentation inadaptée ou des blocages énergétiques. 

L’approche holistique permet au bénéficiaire d’être considéré à la fois dans sa singularité et sa globalité et d’avoir une prise en charge plus large.

En faisant appel à un coach holistique, les entrepreneurs obtiennent une meilleure compréhension d’eux-mêmes : ils parviennent à prendre du recul, analyser plus finement ce qui leur arrive et atteindre leurs objectifs. Comme dans toute démarche de coaching, ils se trouvent responsabilisés : cela favorise leur autonomie et leur capacité à mobiliser des ressources pour faire face aux problèmes qu’ils rencontrent.

Ils gagnent aussi un sentiment de cohérence, d’unicité. Ils ne sont plus tiraillé.es entre ce qu’a pu leur dire tel ou tel praticien puisqu’ils peuvent faire des liens, des ponts entre les plans physique, mental, émotionnel et spirituel. Les qualités qu’ils développent ainsi leur permettent de prendre soin à la fois d’eux et de leur entreprise.

Écrit par Anne-Liesse Persehaye

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross