4 secteurs pour ouvrir une franchise en 2024

31 décembre 2023
Categories : Des post it pour penser d'ouvrir une franchise en 2024.
Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter

Une nouvelle année débute et, avec elle, la promesse de projets d’ampleur pour de futurs entrepreneurs. Certains ont déjà fait du chemin et savent que 2024 sera l’année où ils ouvriront leur franchise. Pour ceux-là, voici 4 idées d’activité pour ouvrir une franchise en 2024.


Quels sont les domaines où se développe la franchise ? Quel secteur d’activité choisir pour se lancer dans la création d’entreprise ? Quelle est la franchise la plus rentable ? Quelle franchise ouvrir en 2024 ? Cette année, certains secteurs semblent particulièrement attractifs et promettent d’être porteurs en matière de chiffre d’affaires. Voici le top des secteurs franchisés en 2024.

L’année 2024 sera marquée par la mise en place de Ma Prime Adapt’. Cette aide financière est conçue pour faciliter l’adaptation du logement des personnes en situation de perte d’autonomie ou de handicap. Gérée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), elle doit entrer en vigueur lundi 1er janvier 2024. Cette offre de l’État va populariser le marché de l’adaptation en France, augmentant ainsi naturellement la demande. Elle représente une belle opportunité pour les acteurs du marché de l’aménagement. C’est le cas de réseaux de franchise comme DOMetVIE et Mobilaug qui se préparent à répondre à cette demande.

Créé en 2012, DOMetVIE est le premier réseau de franchise dédié à l’adaptation du domicile des seniors et PMR, afin de leur permettre de rester chez eux le plus longtemps possible en toute sécurité et confort. L’enseigne compte aujourd’hui 60 points de vente. Pour ouvrir une agence DOMetVIE, le futur franchisé souhaitant se lancer dans la création d’entreprise doit disposer d’un apport personnel d’au moins 30 000 euros pour un investissement global de 80 000 euros. bénéficiera d’une formation initiale et de la transmission du savoir-faire de l’enseigne.

MOBILAUG®, quant à elle, favorise depuis 2015 la rupture de l’isolement social et permet à toute personne à mobilité réduite, senior ou en situation de handicap, de se sentir à nouveau bien chez elle, de retrouver l’accès à toutes les pièces de son domicile et de vivre une vie de famille normale. Pour signer un contrat de franchise avec Mobilaug, le candidat à la franchise doit apporter au minimum 25 000 euros pour un investissement initial de 74 000 euros. En échange d’une formation initiale et de la transmission d’un savoir-faire, le futur franchisé devra s’acquitter d’un droit d’entrée s’élèvant quant à lui à 20 000 euros et de redevances forfaitaires.

Dans un contexte économique français en constante évolution bancaire, réglementaire et juridique, le rôle du courtier professionnel s’impose comme un métier d’avenir. En facilitant l’accès au financement pour les entreprises, ces experts contribuent au développement économique du pays et accompagnent les dirigeants dans leur prise de décision stratégique.

Parmi les acteurs de ce secteur, on retrouve l’enseigne CrediPro, dédiée à tous les entrepreneurs, quels que soient leurs projets ou la taille de leur entreprise. Depuis 2009, le réseau a accompagné plus de 14 600 chefs d’entreprise pour près de 4 milliards de crédits obtenus grâce à la mise en relation avec plus de 100 courtiers présents en France métropolitaine et dans les DOM-TOM. Pour devenir franchisé CrediPro, il faut un apport personnel minimum de 25 000 euros, pour un investissement de 50 à 80 000 euros.

De son côté, Pretpro.fr est un réseau national d’experts dédié au financement des professionnels. Née en 2006, l’enseigne développe une solution d’accompagnement à la recherche de financement des réseaux de franchise dans un premier temps, puis s’étend à tout type de professionnels indépendants ou en franchise. Pour signer un contrat de franchise avec Pretpro.fr, les porteurs de projet doivent apporter au moins 15 000 euros pour un investissement total de 25 000 euros.

La Loi climat et résilience adoptée en août 2021, a sonné le glas des passoires thermiques et autres bâtiments énergivores pour atteindre un objectif de neutralité carbone en 2025. L’un des grands chantiers de cette loi est l’immobilier et le gouvernement a renforcé l’arsenal visant à réduire la consommation des bâtiments. Les propriétaires bailleurs et les particuliers, encouragés par des systèmes d’éco-prêts à taux zéro, de subventions ou encore de primes comme MaPrimeRénov’, se lancent dans des travaux de rénovation globale comprenant un versant énergétique. Une aubaine pour le secteur du bâtiment et ses acteurs.

Parmi ces professionnels, on retrouve Uniso, une marque 100 % dédiée au marché de l’isolation extérieur de maisons individuelles. Créée en 2014, l’enseigne se développe en franchise depuis 2017 et compte aujourd’hui 15 implantations en France. Pour ouvrir une franchise Uniso, l’entrepreneur devra apporter 70 000 euros pour un investissement de 100 000 euros.

La rénovation thermique représente une réelle opportunité dont Camif Habitat s’est saisie dès l’adoption de la nouvelle réglementation, en 2021. Depuis, l’enseigne forme ses franchisés à la réalisation d’audits énergétiques, désormais obligatoires avant la vente d’un logement classé F. Pour signer un contrat de franchise avec Camif Habitat, l’entrepreneur doit apporter entre 15 000 et 20 000 euros, pour un investissement global de 60 000 euros.

Porté par les évolutions sociétales et le contexte inflationniste, le marché de l’occasion affiche une belle croissance en France. En 2021, ce secteur représentait 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Et les chiffres vont continuer de s’affoler puisque le cabinet Xerfi estime que le secteur pèsera 10 milliards d’euros en 2025.

De quoi faire les affaires des enseignes historiques du secteur comme Easy Cash dont les points de vente affichent des chiffres d’affaires de 1,9 million d’euros, soit une progression de 20 % par rapport à trois ou quatre ans. Pour rejoindre l’enseigne, le nouveau franchisé doit détenir un apport personnel minimum de 150 000 euros, pour un investissement de départ de 650 000 euros.

Écrit par Sibylle Pinochet

Rédactrice en chef

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross