Reconversion : de l’appréhension à la réussite !

4 novembre 2023
Categories : Franchisé Au Bureau parlant dans le podcast de L'Express Franchise

Dans ce nouvel épisode du podcast En toute franchise, l’Express a reçu Bastien Ollivier, franchisé Au Bureau du groupe Bertrand.


Au bureau est une enseigne de restauration inspirée des pubs anglais. La restauration, un domaine assez éloigné du premier métier de Bastien, qui, pendant plus de dix ans, a été expert comptable.

C’est en 2018 que ce normand se lance dans l’aventure entrepreneuriale avec l’ouverture de son premier restaurant en franchise. La franchise, un modèle qui, vous allez l’entendre, a tout de suite séduit Bastien qui avait besoin d’être accompagné pour se lancer. On peut le dire, il a brillamment réussi sa reconversion professionnelle. Il s’apprête à ouvrir prochainement son second restaurant, toujours près de Rouen, et il ne compte pas s’arrêter là.

<iframe name="Ausha Podcast Player" frameborder="0" loading="lazy" id="ausha-tkJq" height="220" style="border: none; width:100%; height:220px" src="https://player.ausha.co/?showId=BNkjVeCqNPm6&color=%23e63b11&podcastId=dr5dVsVD5X1a&v=3&playerId=ausha-tkJq"></iframe><script src="https://player.ausha.co/ausha-player.js"></script>

L’envie d’entreprendre vous a gagné ?

Bastien Ollivier : Tout à fait une vraie envie d’entreprendre. Je n’aurais pas changé de métier pour rester salarié ailleurs. J’avais vraiment cette envie de monter mon entreprise. Je cherchais un environnement « assez fun » dans lequel je connaissais un peu les tenants et les aboutissants du métier. Et c’est vrai que la restauration est vite sortie comme une piste privilégiée, et plus particulièrement la restauration en franchise.

Pourquoi avoir choisi la restauration en franchise ?

B.O : Justement, pour l’accompagnement. Il était hors de question que je me lance dans une aventure où je ne maîtrisais rien du tout. L’avantage de la franchise, c’est un accompagnement de A à Z pour découvrir et envisager une nouvelle carrière, tout simplement.

Pour vous, le costume d’entrepreneur ne pose pas de problème c’est plutôt le domaine d’activité ?

B.O : Le costume d’entrepreneur, étant donné que je gère déjà la comptabilité de clients, ne m’inquiétait pas. C’était vraiment la gestion du personnel, parce qu’on démarre avec une équipe de plus de 20 personnes. Ça m’a vraiment sorti de ma zone de confort.

Est-ce que vous auriez pu vous lancer dans l’entrepreneuriat en indépendant, en créant votre concept et votre enseigne ?

B.O : Non, parce que pour le coup, je suis assez adapté à la franchise, je ne suis pas vraiment quelqu’un de créatif. Par contre, si on me donne un process, je vais savoir l’appliquer et suivre les directives. C’est vrai que la franchise collait parfaitement à ma personnalité.

Qu’est-ce qui a changé aujourd’hui entre votre vie d’avant d’expert- comptable et la vie d’entrepreneur ?

B.O : Ça paraît être assez étonnant, mais je suis beaucoup moins stressé parce que je suis totalement libre, finalement. Et maintenant, je me sens vraiment à l’aise. Après, c’est plus facile de ne pas être stressé quand l’activité fonctionne. Mais malgré tout, on a quand même eu des coups de moins bien. On a eu une fermeture assez longue, pour les raisons qu’on connaît. Mais on l’a assez bien vécu.

Envie d’en savoir plus ? Écoutez le podcast dans son intégralité ici

Écrit par Marie Roche

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross