Pourquoi préférer la reprise à la création d’entreprise ?

30 avril 2024
Categories : Post-it point d'interrogation sur un ordinateur
Abonnez-vous à la newsletter

La création d’entreprise est fastidieuse. Reprendre un fonds de commerce lié à une franchise ou une entreprise déjà existante représente un gain de temps pour l’entrepreneur. Pour se lancer, il est important de choisir le bon secteur d’activité et de réaliser une étude de marché afin d’estimer si l’activité sera porteuse.


Les entrepreneurs se tournent vers la reprise d’entreprise, car il s’agit d’un moyen sécurisé de devenir son propre patron. Le repreneur va s’affranchir des étapes de création comme la mise en place d’une stratégie marketing, le recrutement ou la recherche de l’emplacement idéal. L’avantage dereprendre une entreprise, c’est que toutes ces conditions sont déjà réunies, ce qui permet notamment de se concentrer immédiatement sur le cœur de métier. Comme il s’agit d’un commerce déjà établi, le repreneur peut se dégager un salaire, ce qui n’est pas toujours le cas lors de la création d’une société. De plus, les banques seront plus enclines à accorder un financement en s’appuyant sur la trésorerie de l’entreprise ainsi que ses derniers exercices et comptes annuels.

Le capital requis pour reprendre une entreprise repose sur plusieurs facteurs comme la notoriété du fonds de commerce, son emplacement ainsi que son chiffre d’affaires et sa rentabilité. Afin de bien évaluer le prix de cession, il faut aussi tenir compte du prix d’achat et des frais d’acquisition. Selon la CCI Lyon Métropole (1), il est important de disposer d’environ 25 à 40 % de fonds propres tandis que le reste peut être financé par une banque ou un prêt d’honneur. L’opération s’avère rentable pour le repreneur, car le capital nécessaire pour la création d’entreprise est beaucoup plus élevé.

Pour reprendre une entreprise ou un fonds de commerce, il faut respecter les différentes étapes de la reprise. Sélectionner le secteur d’activité est le point de départ, car certains secteurs seront beaucoup plus propices au rachat en raison de leur potentiel financier et de leur attractivité. C’est notamment le cas du service à la personne et de l’aide à domicile ou de la restauration rapide qui bénéficient d’une demande stable. Selon Cerfrance (2), en 2022, le chiffre d’affaires de la restauration rapide était quant à lui de 15 % supérieur à celui de 2019. Il est donc recommandé d’analyser en profondeur l’entreprise, son passif et son marché : clients, concurrents, équipements, fournisseurs, salariés et chiffres d’affaires.

Il faut ensuite préparer un dossier de reprise de l’entreprise en s’attardant sur l’accès au financement, le régime fiscal ou encore le statut juridique et mettre sur pied un business-plan. Trouver des partenaires peut aussi être indispensable, en particulier en matière de levée de capital, mais aussi pour rechercher de nouveaux fournisseurs, entre autres. Il ne restera plus qu’à conclure la cession du fonds de commerce avec la signature de l’acte. Celle-ci peut être réalisée sous seing privé et en présence d’un avocat ou d’un notaire.

L’entrepreneur en quête d’une reprise d’entreprise en franchise, ou non, pourra se tourner vers l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) pour se renseigner sur l’existence juridique de l’enseigne, ce qui contribue à informer sur la santé financière globale. L’Express Franchise propose d’ailleurs une liste d’entreprises à reprendre en cession d’activité. Cela permet aux entrepreneurs de rejoindre une franchise en obtenant des détails clés comme la zone géographique couverte ainsi que sa notoriété.

Par exemple, avec un chiffre d’affaires de 2 600 000 euros, Carrefour City à Nancy est en quête d’un repreneur tandis que la franchise CAVAVIN, en Ile-de-France, propose de reprendre un magasin en centre-ville. Le repreneur obtiendra l’accompagnement du franchiseur pour un prix de vente de 150 000 euros (négociable). Le magasin est en activité depuis 6 ans et est cédé clef en main. Vous pouvez également rejoindre l’entreprise Senior Compagnie Saint-Médard-en-Jalles en Nouvelle-Aquitaine en devenant responsable d’agence d’aide à domicile. Le repreneur bénéficiera d’un réseau de partenaires et de la communication active du franchiseur.

(1) Source CCI Lyon – https://www.lyon-metropole.cci.fr/guide-createur-entreprise/reprise-entreprise/estimer-couts-et-frais-reprise-entreprise – https://www.cci-paris-idf.fr/fr/entreprises/etapes-cles-reprendre-entreprise

(2) Source Cdef – https://www.economie.gouv.fr/cedef/sante-financiere-entreprise#:~:text=L’Insee%20(Institut%20national%20de,de%20situations%20d’un%20%C3%A9tablissement.


(vérifié par notre rédaction)

Voici un résumé en cinq points clés de l’article sur le sujet : Pourquoi préférer la reprise à la création d’entreprise ?

Moins de risques : La reprise d’une entreprise existante réduit les incertitudes liées à la création d’entreprise. Les activités sont déjà en place, et l’entreprise a prouvé sa viabilité.

Accès facilité au financement : Les banques et investisseurs sont plus enclins à financer une entreprise existante avec un historique financier solide plutôt qu’une nouvelle entreprise sans antécédents.

Temps de démarrage réduit : La reprise permet de bénéficier immédiatement des revenus existants et de la clientèle établie, évitant ainsi la phase souvent longue et coûteuse de lancement.

Accompagnement et conseils : Les repreneurs peuvent souvent compter sur le soutien du cédant, ce qui facilite la transition et la prise en main de l’entreprise.

Opportunités de croissance : Une entreprise déjà opérationnelle offre des bases solides pour se développer rapidement, en améliorant les processus existants et en explorant de nouveaux marchés.

Écrit par La Rédaction

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross