Ouvrir un café boutique : 3 franchises à connaître

Green Bagel Café 20

Il existerait plus de 33 000 boulangers-pâtissiers en France et quelque 35 000 points de vente. Certains ont lancé leur propre marque de coffee-shop, à l’instar d’Ange (Ange Coffee) et Feuillette (Café Feuillette). Le chiffre d’affaires du secteur des boulangeries, pâtisseries et coffee shop représente 11 milliards d’euros par an selon la Confédération Nationale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie Française. Le Pain Quotidien, Feuillette et Ange font partie des franchises qui recrutent sur tout le territoire.

Chez Le Pain Quotidien, la mission est de créer des expériences uniques. Fondée en 1990 par Alain Coumont, l’enseigne compte désormais plus de 210 points de vente dans une vingtaine de pays. Axé sur la cuisine bio et locale, cette boulangerie et café boutique authentique propose des recettes basées sur le « fait maison ». Avec déjà 10 implantations sur le territoire, la marque souhaite ouvrir 3 à 4 magasins supplémentaires par an. Le Pain Quotidien accompagnera ses franchisés en leur permettant de se familiariser avec un concept multi-canal qui fonctionne depuis plus de 30 ans.

Pour ouvrir un café boutique sous l’enseigne, il faut disposer d’un apport personnel de 160 000 euros, pour un investissement global de 485 000 euros, et s’acquitter d’un droit d’entrée de 35 000 euros. Le chiffre d’affaires est estimé à 1 million d’euros après deux ans d’activité pour un magasin de quartier ou pour unpoint de vente en centre-ville. Les candidats passionnés par la restauration avec une connaissance du marché local peuvent tenter l’aventure en franchise grâce à la marque Le Pain Quotidien.

Pourquoi rejoindre la franchise Feuillette ? Cette enseigne de boulangerie regroupe 67 implantations sur le territoire et accueille environ 6 000 clients par semaine. L’enseigne a lancé en 2023 un nouveau concept nommé « Café Feuillette », avec pour objectif de désaméricaniser le coffee shop en en faisant un café français. On y trouve des madeleines, des canelés, des brioches et une offre de snacking. Pour ouvrir un café boutique répondant Feuillette, le futur franchisé aura besoin d’un droit d’entrée de 50 000 euros, d’un apport personnel de 200 000 euros et d’un investissement global de plus d’un million d’euros. Il est également important de comprendre le marché, de valider ses aptitudes du métier, d’obtenir le financement, de trouver l’emplacement et l’équiper.

L’enseigne Feuillette a enregistré un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros en 2022 et chaque magasin enregistre un chiffre d’affaires de plus de 2 millions d’euros. Le concept attire les candidats à la franchise qui gèrent parfois jusqu’à 4 sites sous enseigne. Le réseau ambitionne d’atteindre les 100 établissements et points de vente en 2025, dont la majorité en franchise. D’ailleurs, un salon de thé vient d’ouvrir à Reims. Ce magasin Feuillette tente de s’établir sur le marché de la boulangerie-pâtisserie sur le plan territorial.

Devenir franchisé de la boulangerie Ange, c’est intégrer le réseau de la Meilleure franchise de France pour la catégorie alimentaire en 2023. Le franchiseur propose unconcept clé en main aux candidats qui devront s’acquitter du droit d’entrée de 60 000 euros et disposer d’un apport personnel situé dans une fourchette de 50 000 à 130 000 euros. Bien qu’axé autour du secteur de la boulangerie-pâtisserie, Ange propose une vaste gamme de sandwichs, de salades et de pizzas.

Il y a plus de 250 points de ventes en France. Le restaurant et café boutique Ange possède un fort potentiel de développement grâce à une cible large et un concept éprouvé. C’est d’ailleurs en 2023 que l’enseigne s’est lancée dans le coffee shop avec « Ange Coffee » dans l’Aude. L’établissement de 120 m2 est propice à la détente et à la dégustation de cakes maisons, Anges rolls, muffins et autres cookies, en plus de la gamme traiteur. L’objectif est de proposer de bons produits préparés sur place.

Le recap

  1. Le chiffre d’affaires du secteur des boulangeries, pâtisseries et coffee shop représente 11 milliards d’euros par an selon la Confédération Nationale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie Française.

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross