Les coûts associés à la location d’un local commercial

tirelire en forme de cochon

Trouver le lieu qui correspond à votre budget et à vos besoins lors de la recherche d’un local pour lancer votre entreprise est un processus souvent long et prenant. Découvrez les différents aspects financiers à prendre en compte lors de la recherche et de la location d’un espace commercial pour votre activité.

Le montant du loyer d’un local commercial dépend de nombreux facteurs. Il y a, en premier lieu, la zone géographique de celui-ci. En effet, un emplacement au cœur du centre-ville ou dans toute autre zone fréquentée, coûtera beaucoup plus cher qu’un autre se trouvant dans un endroit plus retiré. Il faut également considérer le fait qu’un local se situant dans une grande ville, telles que Marseille ou Paris, coûtera nettement plus que dans une ville de province plus petite, par exemple.

La durée du bail commercial, un document légal stipulant des règles devant être respectées par le propriétaire et le locataire pour une durée minimale de 9 ans, est un autre facteur qui influencera le montant de la location. Si vous louez un local sur le court terme, par exemple, les coûts seront plus élevés.

Le prix de la location dépendra également de la surface totale de votre local. D’ailleurs, le montant est généralement calculé en fonction du mètre carré de l’établissement. Lorsque vous choisissez un local, il faut aussi penser aux frais supplémentaires, qui dépendront de l’état des lieux, des impôts fonciers et les autres charges communes, telles que l’eau et l’électricité.

La répartition des charges lors de la signature du contrat de location est un autre poste de dépense important. La loi stipule que le propriétaire et le locataire doivent se départager les dépenses liées à la location d’un espace commercial.

Selon Entreprendre, le site officiel d’information administrative pour les entreprises, le bailleur a l’obligation d’informer son locataire des travaux ayant besoin d’être réalisés au sein du local. De surcroît, les travaux considérés comme étants conséquents (projets de rénovation), doivent être faits par le propriétaire.

Quant au bail commercial, il doit inclure un inventaire détaillé, sinon le bailleur risque de ne pas pouvoir demander de remboursement à ce titre. De son côté, le locataire est responsable de toutes les autres dépenses.

Hormis le loyer de base, un locataire doit prévoir un budget pour tous les autres aspects nécessaires au lancement de son activité commerciale. Premièrement, il y a l’aménagement du local, qui englobe plusieurs dépenses : le service de déménagement, la location de camion et l’ameublement de l’espace, entre autres. Vous serez également chargé de payer les frais d’exploitation. Ces derniers incluent l’entretien de l’établissement, la ventilation, le chauffage ou l’électricité.

Les impôts font également partie de vos responsabilités financières, notamment les taxes et redevances liés à l’usage du local ainsi qu’aux services dont vous bénéficiez : balayage ou ordures ménagères, par exemple.

La TVA et le dépôt de garantie sont d’autres sommes que vous devrez débourser. Lorsque vous louez un local commercial, le montant de la TVA peut être inclus dans le loyer ou facturé séparément, selon les modalités du bail. Quant au dépôt de garantie, il sert à garantir l’exécution des obligations du locataire, notamment le paiement du loyer et la restitution du local en bon état à la fin du contrat de location.

Le recap

  1. Les impôts font également partie de vos responsabilités financières, notamment les taxes et redevances liés à l’usage du local ainsi qu’aux services dont vous bénéficiez.
  2. Lorsque vous louez un local commercial, le montant de la TVA peut être inclus dans le loyer ou facturé séparément, selon les modalités du bail.

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross