Quadro : portraits d’un trio de multi-franchisés ambitieux

13 mai 2024
Categories : franchise quadro (1)
Abonnez-vous à la newsletter

Jean Farhat, associé avec ses deux amis, Benjamin Tramoni et son frère Valentin Tramoni, ont franchi une nouvelle étape en ouvrant leur deuxième point de vente à Aix-en-Provence à la fin de l’année 2023, deux ans après l’inauguration de leur premier showroom Quadro à Marseille La Valentine. Il partage avec nous leur succès et les défis rencontrés lors de cette aventure entrepreneuriale en trio, qui ne fait que commencer.


Jean Farhat : Pendant sept ans, j’ai travaillé dans un grand groupe d’assurances. Valentin était opticien, et Benjamin a exercé le métier de dessinateur industriel dans différents secteurs d’activités, dont celui du bâtiment.

Jean Farhat : J’occupais le poste d’accompagnateur au sein d’une ancienne entreprise, où j’étais également conseiller en protection sociale et patrimoniale à Aix-en-Provence. Je travaillais à un rythme soutenu avec deux personnes sous ma responsabilité. La pandémie de COVID-19 m’a contraint au télétravail, tout en m’occupant de mon enfant âgé de 2 ans.

Au fil des semaines de confinement, j’ai réalisé que je ne souhaitais plus reprendre mon activité professionnelle comme auparavant. Depuis longtemps, j’avais le désir de devenir entrepreneur. C’est alors que j’ai participé à un salon de la franchise en ligne où j’ai eu l’opportunité d’échanger avec l’équipe de Quadro et le directeur du développement. Les échanges ont été très positifs dès le début, tant sur le concept que sur l’enseigne : l’univers de la maison, l’ultra personnalisation des aménagements intérieurs, la production française et l’approche projet en « co-création » avec le client ont été des éléments marquants.

Ne souhaitant pas me lancer seul, j’ai proposé à mon meilleur ami Valentin de rejoindre le projet. À un moment où il envisageait d’ouvrir un magasin d’optique, il a accepté ma proposition. Nous en avons discuté, et Benjamin, son frère, s’est également montré intéressé. Nous nous sommes ainsi retrouvés à porter ensemble ce projet.

Jean Farhat : La collaboration à trois offre de nombreux avantages : nous avons des personnalités complémentaires, différentes visions et une capacité à maintenir un équilibre dans notre relation : lorsque l’un veut avancer rapidement, les autres tempèrent, ce qui nous permet d’atteindre un bon équilibre grâce à nos échanges et discussions. Avec trois cerveaux et trois paires de bras, la gestion quotidienne et le développement sont fluides et agréables !

Notre collaboration est également efficace : Benjamin s’occupe de la communication et est responsable du showroom de La Valentine, Valentin gère la logistique et est

 responsable du showroom d’Aix en Provence, et je suis responsable de la gestion administrative et financière, ainsi que du leadership au sein de nos équipes.

Le défi réside dans l’harmonisation de nos trois personnalités bien distinctes. Cependant, grâce à notre connaissance approfondie les uns des autres et à une communication transparente, nous parvenons à nous entendre sur une stratégie entrepreneuriale commune, sans non-dit ni quiproquo.

Jean Farhat : Depuis 2020, notre collaboration a eu un impact incroyablement positif sur nos vies, et aucun de nous ne regrette ce choix. Pour nous, il était évident de garantir la pérennité de notre entreprise. Nous avons su saisir l’opportunité d’ouvrir un deuxième magasin, en gérant efficacement notre trésorerie avec le soutien de Pôle Emploi. Nous avons sélectionné des emplacements stratégiques pour nos deux boutiques, et prévoyons une rémunération satisfaisante à long terme.

Nous avons investi notre dernière année dans un programme de formation pour dirigeants en collaboration avec l’enseigne Quadro. Dès le début, nous avons bénéficié d’un accompagnement pour notre implantation, puis notre équipe a été régulièrement suivie en amont et en aval de l’ouverture du premier magasin, avec des formations et un accès à toutes les ressources nécessaires pour nous soutenir au quotidien. Le processus pour le deuxième magasin à Aix-en-Provence a suivi une démarche similaire.

Jean Farhat : Nous avons tenté de conserver chacun nos rôles et de reproduire notre organisation dans un deuxième showroom. Je me concentre sur la vision globale tandis que mes associés sont présents en soutien technique, avec une proximité plus marquée avec la conception. Actuellement, nous avons trois conceptrices, un concepteur, et deux alternantes, ainsi qu’un menuisier.

Jean Farhat : Tout se passe bien. Nous avons toujours bien fonctionné à La Valentine, et aujourd’hui, c’est très positif. Le démarrage à Aix s’est très bien passé. Cependant, nous savons que nous devons optimiser nos actions et gagner en efficacité pour aller encore plus loin dans nos projets.

Nous sommes désormais dix à vivre de notre activité, mais le défi reste de réussir à la pérenniser. L’objectif initial en créant cette entreprise était de créer de la valeur et d’être en mesure d’embaucher par la suite. Une part importante de notre activité est également de gérer le volet managérial.

Écrit par Marlène Piriou

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross