Cinq nouveaux concepts à découvrir au salon de la franchise

20 mars 2023
Categories : Conférence pour illustrer les 5 réseaux à découvrir à Franchise Expo Paris.

Le salon Franchise Expo Paris, organisé par la Fédération française de la franchise du 19 au 22 mars, est une occasion de découvrir de jeunes concepts prometteurs en franchise. Focus sur cinq d’entre eux.


Paad : le rendez-vous des cavaliers

En commission affiliation depuis 2008, avec déjà 47 magasins affiliés sur un total de 88 points de vente, Paad participe pour la première fois au salon de la franchise. Dédié au milieu équestre, les boutiques d’une surface moyenne de 200/250 m2 comptent entre 12 000 et 15 000 références produits destinées au monde du cheval et aux cavaliers.

« Nous recherchons des candidats pratiquant l’équitation, peu importe leur âge ou leur expérience passée » indique Arielle Carier, directrice franchise de l’enseigne qui fêtera ses 50 ans l’année prochaine. Les ouvertures se font prioritairement dans les villes ou les départements qui comptent un nombre élevé de licenciés équestres.

En vitesse de croisière, un magasin standard réalise jusqu’à 400 000 euros de CA par an. Pour se lancer, les futurs affilés doivent réunir un apport personnel de 30 000 à 50 000 euros et payer un droit d’entrée de 25 000 euros. L’avantage : ils ne paient pas le stock au démarrage mais versent une garantie de 10 000 euros.

Hublot : le ciré marin dans tous ses états

Connue pour ses cirés, ses marinières et ses pulls marins déclinés en différents modèles, la marque Hublot – 16 magasins en propre – vient de se lancer en affiliation. « Nous comptons sur une dizaine d’ouvertures annuelles, principalement sur un maillage « terre » car nous ne voulons pas concurrencer les 500 revendeurs qui travaillent avec nous en bord de mer » détaille Hervé Leboulanger, dirigeant de l’enseigne.

Les surfaces des magasins varient selon qu’ils proposent une offre adultes et/ou enfants/bébés. « Pour de l’adulte seulement, nous sommes sur une moyenne de 120 m2 et un chiffre d’affaires de 450 000 euros en année 1 » poursuit Hervé Leboulanger. L’investissement dépend de la taille des points de vente mais l’enseigne demande un droit d’entrée de 15000 euros et un apport personnel minimum de 50 000 euros.

Une famille à la mer portant des vêtements Hublot.

Berliner das Original : le kebab version premium

Pain boulanger, légumes cuisinés, sauces maison, cuisine ouverte au public, normes d’hygiène irréprochables … L’enseigne Berliner das Original entend redonner ses lettres de noblesse au kebab et devenir leader sur ce marché largement trusté par des milliers de restaurants indépendants.

Déployée en franchise depuis 2022, le réseau est déjà présent en région parisienne, à Lyon, Marseille, Reims…. « Nous tablons sur une vingtaine d’ouvertures annuelles » déclare Hubert Dessaint, directeur de l’enseigne. Implantés en centre-ville et en centre commercial, les surfaces moyennes sont comprises entre 100 m2 et 250 m2 en cas de service drive. Pour ouvrir un point de vente, l’enseigne demande 30 000 euros de droits d’entrée. Quant à l’investissement, il débute, hors acquisition du local, à partir de 350 000 euros selon la surface des restaurants.

Inoku : la librairie dédiée aux mangas

Après quatre magasins en propre installés à Brive la Gaillarde, Limoges, Courbevoie et prochainement Montpellier, Inoku Manga Store se lance en franchise. « Le premier franchisé sera signé sur le salon pour une ouverture à Reims » indique Grégory Huau, co-fondateur de l’entreprise. Ce concept, lancé fin 2021, propose une large sélection de mangas (jusqu’à 24 000 références) ainsi que de produits dérivés et une offre snacking avec des confiseries japonaises.

« Nous sommes sur un marché très porteur, dont les ventes ont doublé en trois ans. La France est le deuxième consommateur de mangas derrière le Japon. Plus de 2500 titres sortent chaque année » poursuit le fondateur. Le réseau, qui vise 25 magasins d’ici à 2025, cherche avant tout des profils de passionnés et souhaite s’implanter dans des villes de 50 000 habitants ou plus. Pour ouvrir un point de vente de 50 m2, l’investissement (hors immobilier et travaux) est d’environ 100 000 euros, droits d’entrée (22 500 euros), équipement informatique et stock compris.

Popotes cantine respectueuse: restauration rapide 2.0

Effiloché de cochon au Papri’Kafé, choux fleur au miel, œufs Grémolata à l’avocat et à la ricotta… Bienvenue dans les cantines Popotes et leurs plats healthy, préparés sur mesure, à déguster sur place ou à récupérer en click&collect. Le concept, en licence de marque depuis 2019, compte 10 établissements et mise sur quatre à cinq ouvertures annuelles. « Nous ciblons l’Ile de France et les grandes villes où il fait bon vivre comme par exemple Angers, Dijon ou Nantes » explique Julien Lefeuvre, co-fondateur de l’entreprise.

Les ouvertures sont prévues en zones tertiaires ou en centre-ville de proximité pour un investissement moyen compris entre 120 000 et 140 000 euros (droit d’entrée de 25 000 euros, 50 000 euros d’apport personnel). « Nous cherchons des candidats déterminés avec une appétence pour la restauration rapide » poursuit le dirigeant qui promet de belles perspectives puisqu’en année 2, un restaurant affiche jusqu’à 400 000 euros de chiffre d’affaires.

La devanture de Popotes cantines respectueuses.

Crédit photo couverture : Stéphane Laure

Écrit par Valérie Froger

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross