« Être une femme entrepreneure dans un monde d’hommes, c’est possible »

5 mai 2024
Categories : Jeu d'échec
Abonnez-vous à la newsletter

C’est en prenant en charge la concession de Lorenove pour aider son mari en difficulté que le parcours entrepreneurial de Sabine Auber a réellement commencé.


Malgré la tragédie survenue avec le décès de son mari en 2018, Sabine a su surmonter les obstacles en reprenant fermement les rênes de l’entreprise. Depuis, Sabine dirige avec succès l’un des points de vente du réseau Lorenove à Caudebec les Elbeuf, devenant ainsi une source d’inspiration pour d’autres femmes aspirant à s’épanouir dans des domaines traditionnellement masculins.

Sabine Auber : Dans notre société patriarcale, le secteur auquel j’appartiens est souvent considéré comme masculin. Cependant, je crois fermement que les femmes ont toute leur place dans ce domaine. Pour y réussir, il est essentiel de connaître ses points forts et ses faiblesses, d’aimer ce que l’on fait, de s’intéresser véritablement au métier et de ne pas hésiter à se renseigner et à discuter de sujets techniques.

Il est important de connaître les aspects théoriques du métier et ses points de vigilance. Cela permet d’échanger avec les autres professionnels du secteur et de prouver notre expertise. Nous avons aussi accès à toute la documentation technique nécessaire pour nous renseigner sur les produits, et notre département de pose vient nous expliquer une fois par an tous les aspects réglementaires et techniques.

Il est crucial de ne pas avoir peur d’admettre ce que l’on ne sait pas et de se renseigner pour obtenir la réponse. Les femmes sont encore peu nombreuses au sein du réseau Lorenove, je constate qu’il y a des couples, mais peu de femmes seules.

lorenove 3

Sabine Auber : Je pense que nous apportons à la fois une dimension différente et complémentaire. En tant que femme passionnée, j’ai une appréciation particulière pour les aspects techniques du métier. Ma vision est enrichie par mon sens esthétique, ce qui me permet d’apporter une autre perspective lors des discussions ou prises de décisions. Ma sensibilité me permet également d’avoir une approche plus nuancée dans la relation client. Les femmes sont souvent perçues comme étant plus tempérées, ce qui peut rassurer davantage les clients, surtout en cas de conflit, où la capacité de certaines à apaiser les tensions est un atout.

Sabine Auber : Il serait utile d’avoir plus d’interviews mettant en avant des femmes qui ont réussi dans ce domaine. Cela rassurerait celles qui hésitent en montrant qu’elles ne sont pas seules et qu’il est possible de réussir. Il serait également bénéfique de mettre en lumière des exemples inspirants d’entrepreneures qui ont réussi dans des secteurs traditionnellement dominés par les hommes.

En ce qui concerne le soutien, il est important de souligner qu’il existe des ressources disponibles pour les entrepreneures, même si elles ne sont pas toujours explicitement commerciales. Je me suis fait aider et j’ai toujours été proactive pour m’imposer, sachant que je navigue dans un environnement majoritairement masculin. Il est crucial de se faire confiance, de faire valoir ses compétences et de se justifier si nécessaire, tout en reconnaissant que les inégalités de genre ne peuvent pas être effacées du jour au lendemain.

Sabine Auber : J’apprécie vraiment de travailler avec le réseau Lorenove. C’est bénéfique de pouvoir s’appuyer sur un groupe, car on ne se retrouve pas seul et on peut bénéficier d’aide à tous les niveaux. On n’a pas besoin d’avoir toutes les compétences et on peut demander de l’aide lorsque cela est nécessaire. C’est un soutien précieux pour les petites PME comme la nôtre.

Il est impossible de maîtriser tous les aspects du domaine commercial, et nous pouvons compter sur leur accompagnement. Des équipes dédiées à la vente et au développement numérique sont disponibles pour nous guider, nous expliquer comment participer à des campagnes et nous soutenir à l’échelle locale. Des départements spécialisés peuvent aussi intervenir sur des aspects plus spécifiques.

Sabine Auber : En tant que dirigeante expérimentée, je commence à envisager la transmission de mon entreprise, tout en espérant que mon fils soit intéressé par sa reprise. Je crois fermement que notre entreprise a encore un grand potentiel de développement.

Je dirais aux femmes qu’il est essentiel de connaître ses limites et de ne pas craindre de s’entourer de personnes expérimentées et de ressources pour développer ses compétences. Il est également important de travailler dur et de bien maîtriser son domaine.

Il est crucial de ne pas se laisser déstabiliser par de potentiels commentaires ou attitudes discriminatoires et de continuer à avancer avec détermination. Mon fils, qui travaille avec moi en tant qu’agent technico-commercial, est élevé dans un environnement opposé au patriarcat. Il vit avec une ingénieure en télécommunication qui s’épanouit dans son travail. Il serait tout à fait à l’aise d’être dirigée par une femme.


(vérifié par notre rédaction)

Voici un résumé en cinq points clés de l’article sur le sujet : Être une femme entrepreneure dans un monde d’hommes, c’est possible.

Parcours inspirant : Sabine Auber, après le décès de son mari, a repris avec succès la concession Lorenove à Caudebec-lès-Elbeuf, devenant une source d’inspiration pour les femmes dans des secteurs masculins.

Adaptation et compétence : Sabine souligne l’importance de connaître ses points forts et faibles, de maîtriser les aspects techniques et d’aimer son métier pour réussir.

Approche client unique : Sa sensibilité et son sens esthétique apportent une valeur ajoutée dans les relations client et la prise de décision.

Soutien et développement : Sabine bénéficie du soutien de Lorenove, avec des équipes dédiées à la vente et au numérique, facilitant la gestion de son entreprise.

Encouragement aux femmes : Elle appelle à plus de visibilité pour les entrepreneures et à une confiance en soi pour naviguer dans des environnements masculins.

Écrit par Marlène Piriou

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross