Salon d’esthétique : tout savoir avant de se lancer

Franchise Biocoiff 16

Ouvrir un salon d’esthétique, de coiffure ou une franchise d’onglerie nécessite avant tout de choisir le bon franchiseur. Voici tout ce qu’il faut savoir pour rejoindre un franchiseur et le budget pour créer son salon de beauté.

Pour ouvrir un salon de coiffure ou d’esthétique, l’investissement de départ se situe entre 50 000 et 75 000 euros selon UNIB (Union Nationale des Instituts de Beauté). Celui-ci permet de financer le local commercial, dont le coût varie en fonction de son emplacement et de sa taille, les petits travaux et les installations d’équipements, les formalités de création telles que les frais de notaires et les dépenses liées à la stratégie de communication. Cependant, pour rejoindre une franchise, ce budget peut augmenter du fait du droit d’entrée demandé par le franchiseur pour accéder à sa formation initiale et pour obtenir le droit d’utiliser la marque de l’enseigne.

Quel que soit le modèle d’entrepreneuriat choisi, certaines étapes sont similaires. Mettre en place un business-plan, réaliser l’étude de marché, trouver le financement ou le budget global, enregistrer sa société en choisissant le statut juridique, louer un fonds de commerce et trouver le meilleur emplacement, faire des travaux d’aménagement et définir la stratégie de communication sont les points clés pour ouvrir un salon de coiffure d’esthétique, d’onglerie ou de minceur et bien-être.

Dans le contexte précis d’une ouverture de salon de coiffure ou de beauté, les candidats devront se soumettre à une réglementation spécifique. Selon l’activité exercée, il est ainsi recommandé d’être titulaire d’un CAP coiffure ou BP, Bac Pro Esthétique Cosmétique Parfumerie, BTS Métiers de l’esthétique (et Brevet de maîtrise dans certains cas) inscrits au répertoire national de certification. Il reste toutefois possible de se lancer sans diplômes, mais trois années d’expérience professionnelle sont exigées. Une attestation de qualification professionnelle ou un certificat d’aptitude professionnelle seront requis pour ouvrir un salon d’esthétique. Ces derniers s’obtiennent auprès de la Chambre des Métiers. L’entrepreneur devra être immatriculé au registre du commerce et des métiers et comme pour tout établissant recevant du public, le local commercial doit être aménagé selon les normes en vigueur de sécurité et d’accessibilité.

Plusieurs autres obligations doivent être suivies pour ouvrir un salon d’esthétique. Le respect de règles d’hygiène est indispensable et l’affichage des tarifs et prix TTC de soins les plus courants est obligatoire. Certaines activités médicales, comme les massages, doivent impérativement être pratiquées par des kinésithérapeutes. Seules les épilations à la cire et à la pince sont permises dans un salon d’esthétique et un institut de beauté.

Biocoiff

Biocoiff’ est le premier concept de salon de coiffure bio, végétal et écologique clé en main. Pour rejoindre le réseau, un candidat doit avoir un apport personnel d’au moins 20 000 euros et s’acquitter d’un droit d’entrée de 12 000 euros pour un investissement global de 50 000 euros. L’enseigne recherche en priorité des coiffeurs diplômés avec une expérience en salon, mais sera également apte à accueillir de jeunes diplômés. Une sensibilité au monde du végétal, du bio, de la santé et de l’environnement influencera la validation de la candidature. Un porteur de projet ou investisseur non coiffeur pourra aussi ouvrir un Biocoiff’ à condition d’avoir une équipe de confiance répondant aux exigences de la marque.

Bodyminute

Bodyminutedémocratise le monde de l’esthétique depuis plus de 25 ans. L’enseigne propose à ses clientes un concept exclusivement féminin, sans rendez-vous, avec un système d’abonnement et des tarifs privilégiés.

Pour faire partie de l’enseigne Bodyminute le candidat aura besoin d’un budget de départ de 150 000 euros et d’un apport personnel de 30 000 euros. Les franchisés bénéficient de l’accompagnement de l’enseigne qui leur transmet son savoir-faire à travers une formation complète.

Le recap

  1. Pour ouvrir un salon de coiffure ou d'esthétique, l’investissement de départ se situe entre 50 000 et 75 000 euros.
  2. Les métiers de l'esthétiques sont des professions réglementées : il est donc recommandé d’être titulaire d’un CAPou tout autre diplôme inscrit au répertoire national de certification.
  3. Il reste toutefois possible de se lancer sans diplômes, mais trois années d’expérience professionnelle sont exigées.

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross