Passation d’entreprise réussie : les conseils à suivre

reconversion professionnelle gare aux injonctions

Le baromètre de la transmission d’entreprises de Bpifrance, publié en octobre 2023, prévoyait une augmentation de 5% du nombre de transmissions en 2023 par rapport à 2022. Pour janvier 2024, une stabilisation du nombre de transmissions est prévue, avec une légère croissance de 1 à 2%.

Vous songez à entamer une passation d’entreprise à un acheteur et vous vous interrogez sur les démarches à entreprendre pour mener à bien cette transition ? Voici les conseils à suivre.

Avant de songer à entamer une passation d’entreprise, le propriétaire se doit de définir clairement ses motivations et ses attentes pour la suite. Une évaluation approfondie de l’entreprise permettra de cerner ses forces, ses faiblesses et sa valeur. Ces éléments clés vous permettront d’établir un prix juste et attirer les bons repreneurs.

Choisir un repreneur dont la vision et les valeurs correspondent à celles de l’entreprise représente une garantie de la pérennité de l’activité et un bon climat de travail. En constituant un dossier de présentation complet et transparent, le propriétaire aidera l’acheteur à se familiariser avec l’entreprise et ses points clés. De plus, il est important d’informer le personnel de la passation et de répondre à ses questions afin de minimiser les incertitudes et maximiser l’adhésion au projet.

Avant d’envisager une vente, chaque chef d’entreprise doit bien préparer la transmission pour assurer une transition fluide. La passation ne se résume pas à une simple transaction financière, mais implique également la préparation de l’Acte de cession, la fiscalité de cession et la présentation de l’entreprise aux potentiels acheteurs. Les conseillers juridiques professionnels et les avocats spécialisés dans les ventes d’entreprise peuvent vous aider à évaluer votre fonds de commerce et à déterminer les valeurs de cessions appropriées en fonction des chiffres significatifs de votre entreprise.

Une fois l’acheteur identifié, ce dernier doit être accompagné tout au long du processus de transmission. En tant que chef d’entreprise, votre rôle est de transmettre les connaissances et les compétences nécessaires au succès du repreneur. Vous pouvez proposer des sessions de coaching, des mises en situation et des partages d’expérience pour faciliter son intégration. Entretenir de bonnes relations avec le repreneur, les salariés de l’entreprise et les parties prenantes permet également de maintenir un climat positif et d’assurer une transition réussie.

Lorsqu’il est question de transmission ou reprise d’entreprise, il est aussi recommandé de se faire accompagner par des experts en cession d’entreprise et des avocats spécialisés pour gérer les aspects juridiques, financiers et fiscaux de la transaction. Une bonne gestion des émotions du propriétaire et celles des employés contribue à minimiser le stress. Vous pouvez également explorer des options telles que le recours au crédit vendeur, les missions d’autorité publique ou les démarches auprès du greffe du tribunal pour faciliter le processus de transition.

En suivant ces étapes et en s’entourant des bonnes ressources, le chef d’entreprise maximisera ses chances de réussir la transmission de son entreprise à un acheteur et d’assurer sa pérennité sous la direction du nouvel entrepreneur.

Le recap

  1. Avant de songer à entamer une passation d'entreprise, le propriétaire se doit de définir clairement ses motivations et ses attentes pour la suite.
  2. Une évaluation approfondie de l'entreprise permettra de cerner ses forces, ses faiblesses et sa valeur.

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross