Ouvrir une station de lavage auto en franchise

Des clés pour illustrer l'ouverture d'une station de lavage auto en franchise.

Parmi les concepts qui se développent en franchise, le lavage auto et ses diverses variantes se fraient une belle place au rayon des services automobiles : avec plus de 38 millions de véhicules en circulation en France, il s’agit en effet d’un marché à fort potentiel. Mais comment et avec qui se lancer dans l’aventure ?

Avec 38,7 millions de véhicules en circulation, les Français ont l’habitude de bichonner leur voiture par l’entretien mécanique, bien sûr, mais aussi en leur offrant régulièrement une petite beauté : 84 % des véhicules sont lavés au moins deux fois par an (étude IFOP/Kleen de mai 2017), avec une préférence pour les rouleaux à 38 %, et le jet haute pression 30 %. Néanmoins, le lavage écologique sans eau a de beaux jours devant lui avec la prise de conscience écologique globale, notamment dans les régions les plus touchées par la sécheresse et les restrictions d’eau.

Le nettoyage de véhicules constitue donc d’un marché intéressant pour les porteurs de projet, et cela n’a pas échappé à l’univers de la franchise : stations fixes ou mobiles de lavage auto sont accessibles grâce à différents réseaux et concepts.

Que faut-il savoir avant d’ouvrir une station de lavage auto ? 

Au-delà de l’étude de marché à réaliser pour toute création d’entreprise, qui permettra notamment de savoir quelle est la concurrence dans le secteur d’implantation, pour une station fixe, il est important de s’informer sur les spécificités du lieu d’implantation et les autorisations nécessaires. Se rapprocher de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, ainsi que des instances locales permet de savoir quelle est la politique en matière d’installations de ce type, et de recyclage des eaux usées.

À noter que le centre de lavage fixe implique de s’implanter sur de grands axes de circulation, et/ou près d’un centre auto, d’un concessionnaire ou d’une station-service déjà présents, car, en matière de choix pour laver son véhicule, la proximité passe avant le prix pour les Français. Enfin, fixe ou mobile, il est essentiel pour le futur franchisé de se renseigner sur les flottes automobiles du secteur : les clients BtoB constituent souvent une part importante du chiffre d’affaires par leur volume de commande et la régularité de leurs demandes.

Avec qui ouvrir une station de nettoyage automobile ?

Lorsque l’on pense lavage auto, on a directement en tête de grands noms du secteur tels que Total Wash ou Éléphant Bleu. Le lavage haute pression ou aux rouleaux a encore de beaux jours devant lui, surtout depuis que, pour des raisons sanitaires, il est interdit de laver son véhicule devant chez soi sur la majeure partie du territoire français.

Mais il ne s’agit pas de la seule option pour garder une voiture étincelante. Depuis quelques années, à la faveur d’initiatives pour l’environnement et du retour en force des services de proximité, on a vu l’émergence de concepts mobiles proposant un nettoyage écologique sans eau. Dans ce modèle, le franchisé se déplace au domicile de son client et utilise des produits écologiques et performants garantissant un minimum d’effet sur l’environnement, et surtout, jusqu’à 300 litres d’eau économisés par lavage de véhicule. Réalisé à la main, ce type de nettoyage offre en outre une finition optimale, amenant certaines enseignes à qualifier leurs prestations de « préparation esthétique de véhicule ». En outre, beaucoup proposent des prestations complémentaires, comme le lavage de l’intérieur du véhicule, la rénovation d’optiques de phare, la pose de films teintés, le destockage publicitaire, etc.

Quel est le coût d’une station de lavage en franchise ? 

Se lancer en franchise dans le lavage automobile demande un apport personnel très variable en fonction du type de concept choisi. Les modèles mobiles, où le franchisé se déplace chez le client pour effectuer sa prestation, demandent moins de frais d’installation et sont donc les plus financièrement accessibles. Par exemple, la jeune enseigne de lavage écologique Operaton Laveur demande un apport personnel de 2000 € seulement.

Les stations fixes demandent évidemment un investissement plus conséquent, avec des apports personnels à partir de 70 000 €, voire plus si la station doit pouvoir accueillir des poids lourds. Mais avec un rendement bien supérieur, les chiffres d’affaires sont souvent un peu plus importants pour ce type de stations, d’autant que beaucoup de porteurs de projet choisissent à terme la multifranchise en ouvrant deux, voire trois stations. Néanmoins, pour une station unique, l’écart de chiffre d’affaires est relativement faible, car les marges pratiquées sur les prestations des concepts mobiles sont bien plus élevées. 

De manière générale, fixes ou mobiles, les stations de lavage sont des concepts avec peu de charges et de stocks, et des marges intéressantes : ils sont donc particulièrement rentables, avec des chiffres d’affaires à partir de 100 000 € après deux ans d’activité. Serez-vous le prochain à vous lancer sur le marché ?

Le recap

  1. Se lancer en franchise dans le lavage automobile demande un apport personnel variable en fonction du concept.
  2. Le centre de lavage fixe implique de s’implanter sur de grands axes de circulation, et/ou près d’un centre auto, d’un concessionnaire ou d’une station-service déjà présents.
  3. Les modèles mobiles demandent moins de frais d’installation et sont donc plus accessibles.
  4. Les stations de lavage sont des concepts avec peu de charges et de stocks, et des marges intéressantes.

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross