Ouvrir une franchise spécialisée dans le diagnostic immobilier

Main qui illustre le commerce coopératif et associé

Le marché du diagnostic immobilier fait preuve d’une bonne dynamique. Le secteur est porté par la réglementation qui impose la réalisation de diagnostics fréquents lors de la vente et location d’un bien immobilier ancien. Ces états des lieux ont une durée limitée, ce qui favorise une reconduction régulière assurant la récurrence de l’activité commerciale. 

Faire partie d’une franchise de diagnostic immobilier permet de bénéficier du savoir-faire du franchiseur en adoptant son nom commercial. L’entrepreneur indépendant peut également assurer la continuité des services dans sa région tout en profitant de la clientèle déjà établie de l’enseigne. Plus qu’un réseau, les franchises ont la possibilité de se développer rapidement dans un secteur d’activité de manière sûre en étant reconnu pour la qualité des services.

Qu’est-ce qu’une franchise de diagnostic immobilier ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier permet de rejoindre une franchise. Pour cela, il faut avant tout posséder une certification. Un bac +2 dans le domaine de la technique du bâtiment sera requis pour conduire un diagnostic immobilier. Il est possible de compenser par une expérience professionnelle de trois années dans le domaine. Les certifications obtenues sont d’ailleurs délivrées par le Comité français d’accréditation (Cofrac). Il existe plusieurs formations qui permettent de se lancer dans une franchise de diagnostic immobilier. 

Comment choisir parmi les cabinets de diagnostics immobiliers ? Le candidat peut se tourner vers les enseignes les mieux cotées sur le marché en se basant sur leur portefeuille client ou encore les bénéfices générés. Le réseau de franchise peut obtenir un chiffre d’affaires supérieur à celui des indépendants. Une évaluation de la structure, des avantages disponibles ainsi que des divers coûts à honorer permettra de s’orienter. Quelques exemples de réseaux de franchises seraient Arliance Diagnostic Immobilier, Activ’Expertise et Alliance Sud Expertise. 

Le franchisé peut ensuite soumettre sa candidature au franchiseur. Un apport personnel pouvant atteindre 60 000 euros, en fonction du réseau, peut être nécessaire. Un droit d’entrée ainsi que des redevances, définies au préalable à travers le Document d’information précontractuelle, seront imposés. 

Le rôle du diagnostiqueur 

L’entrepreneur a un rôle important à jouer et pas seulement vis-à-vis du franchiseur, mais aussi par rapport au client. Ce dernier devra faire passer un contrôle technique au bien immobilier. Cela comprend l’analyse de la performance énergétique (DPE) afin de veiller à ce que le bâtiment soit conforme à la réglementation. Celle-ci peut même influer sur le prix de vente. La présence ou l’absence d’amiante, le risque d’exposition au plomb, l’état de l’installation au gaz ou au réseau électrique ainsi que tous les autres risques naturels ou technologiques doivent aussi être analysés à travers le diagnostic immobilier. Il est également essentiel de vérifier la présence de termites ou de contrôler l’installation d’assainissement non collectif des maisons individuelles. Une règle spéciale est également applicable aux logements se situant dans une zone de bruit. 

Le diagnostiqueur professionnel va ensuite regrouper les évaluations dans un dossier de diagnostic technique (DDT). Celui-ci est annexé à la promesse de vente ou au bail lorsqu’il s’agit d’une location. La franchise de diagnostic immobilier a le devoir de fournir des garanties de compétences. Elle doit aussi être totalement impartiale et indépendante dans la réalisation du contrôle technique. Ce dernier s’applique à tous les types de logements, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement. 

Comment devenir franchisé ?

L’objectif pour le franchisé en diagnostic immobilier est de se positionner comme un acteur incontournable dans la région en bénéficiant de la clientèle d’habitués afin de développer une stratégie commerciale qui a fait ses preuves. Cela permet aussi de profiter des avantages négociés par la maison mère. Pour le franchiseur, il est question de solidifier son concept commercial en déployant plusieurs magasins sur le plan local ou international pour répondre à la concurrence. Lorsque l’enseigne jouit d’une meilleure visibilité, elle accroît également sa notoriété. C’est justement le rôle du professionnel en diagnostic immobilier. 

Pour devenir franchisé, il faut avant tout accepter d’appliquer la stratégie du franchiseur afin de respecter et mettre en pratique les normes, règles de production et standards de qualité qui font la réputation du nom commercial. 

Le recap

  1. Le secteur est porté par la réglementation qui impose la réalisation de diagnostics fréquents lors de la vente et location d’un bien immobilier ancien.
  2. Il faut avant tout posséder une certification. Un bac +2 dans le domaine de la technique du bâtiment sera requis pour conduire un diagnostic immobilier.
  3. En choisissant le modèle de la franchise, l’entrepreneur bénéficie des atouts de la marque comme le nom commercial, mais surtout de sa présence, son expertise dans un secteur précis.

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross