Comment devenir franchiseur ?

Un tableau noir avec écris dessus le mot franchise.

Lorsqu’une idée personnelle se transforme en réussite commerciale, l’entrepreneur a plusieurs options. Il a la possibilité de continuer son activité avec un fonds de commerce unique ou lancer des succursales et devenir franchiseur. Créer une franchise de marque est un projet qui nécessite l’élaboration d’un concept précis qui repose essentiellement sur la maîtrise du marché, le savoir-faire ainsi que les compétences économiques et commerciales pour devenir franchiseur et transformer une franchise en activité lucrative. 

Comment devenir franchiseur et se lancer dans la gestion de plusieurs points de vente ? Quelles sont les étapes pour amener l’entreprise à grandir et attirer des franchisés qui contribueront au développement à l’échelle nationale ou internationale ? Devenir franchiseur est un changement opérationnel qui doit avant tout passer par le dépôt de la marque.

Les étapes clés pour devenir franchiseur

Avant de devenir franchiseur, l’entrepreneur doit s’assurer de disposer d’un concept qui fonctionne, avec un manuel opératoire clair et qui puisse être reproduit. C’est une stratégie de développement commerciale à ne surtout pas prendre à la légère. Tout débute par une idée compétitive, illustrant la capacité de l’entreprise à croître grâce à des objectifs bien définis. Le commerce doit avoir été en activité pendant plusieurs années afin de pouvoir attester de sa viabilité. Structurer une activité commerciale pour ensuite élaborer une licence de marque sera nécessaire afin d’en conserver les droits et devenir franchiseur.

Pour devenir franchiseur, dupliquer et reproduire le commerce sur le marché local ou international, le professionnel a besoin d’un document d’information précontractuelle (DIP). Ce dernier sert de guide – ou manuel opérateur – pour les futurs franchisés. Il aborde des thèmes spécifiques comme l’histoire de l’entreprise et l’identité actuelle, les conditions du contrat et les aspects financiers, les perspectives de développement et la présentation du marché. Il est rédigé avec l’aide d’un avocat spécialisé.

Pour devenir franchiseur et attirer les franchisés, l’entrepreneur doit mettre en place un concept solide et mettre en avant ses projections économiques. Il doit posséder un signe distinctif pour son enseigne (unique, percutant, facile à retenir) qui lui permettra d’être connu sur le marché ciblé. Comment ? En faisant appel à une société de communication pour créer une identité visuelle qui viendra soutenir la réalisation de l’activité et devenir franchiseur reconnu. 

Quelles sont les obligations du franchiseur ?

Outre l’obligation d’enregistrer ou déposer sa marque, pour devenir franchiseur, il faut fournir un DIP 20 jours avant la signature d’un contrat ou pré-contrat de franchise. La transmission du savoir-faire des franchisés est indispensable. La maison-mère se doit de promouvoir l’assistance et l’accompagnement afin de lancer correctement l’activité commerciale. En fonction de la nature de celle-ci, une formation pourra être dispensée. Le lancement ne pourra avoir lieu sans que le franchisé ne maîtrise totalement le métier ainsi que les méthodes spécifiques. 

La passation d’informations et de procédures va permettre au franchisé d’acquérir le savoir-faire de la maison-mère sachant que cela couvre différents domaines comme la gestion de la trésorerie afin de pouvoir se concentrer sur les possibilités de développement et de croissance. Pour devenir franchiseur, il faut disposer des fonds nécessaires pour lancer les opérations. Assigner un budget à la communication ou les machines sont des étapes clés pour automatiser les services. Le taux d’investissement pour devenir franchiseur peut atteindre 150 000 euros pour les deux ou trois premières années. 

Quels sont les avantages d’une franchise ?

Pourquoi devenir franchiseur ? C’est un moyen d’amener son activité commerciale à un tout autre niveau ; celui de la concurrence ! Se positionner dans plusieurs zones géographiques avec un fort potentiel client est la principale raison qui pousse à créer un réseau. 

En s’associant, les deux parties vont attirer une nouvelle clientèle et accroître la renommée de l’un par le biais de l’autre. En étant actif et présent dans une région de plus, l’enseigne gagne en popularité jusqu’à s’imposer comme un acteur incontournable dans un secteur. Cela permet de se positionner plus rapidement dans un secteur grâce à plus de points de vente. Avec des bénéfices engrangés et à la notoriété grandissante, elle augmente sa capacité à implanter d’autres entreprises. 

Cette stratégie prend des proportions encore plus grandes lorsqu’il est question de devenir franchiseur à l’international. La marque, ou l’enseigne, devient beaucoup plus visible et va se valoriser, ce qui va contribuer à accélérer la mise en pratique du concept pour occuper des parts de marché dans plusieurs pays en tenant tête à la concurrence. 

Comment se rémunère le franchiseur ?

Devenir franchiseur est également un atout financier puisque les franchisés devront payer un droit d’entrée, aussi appelé la Redevance Initiale Forfaitaire. C’est ce paiement qui va venir sceller l’accord de partenariat qui peut se traduire par un mariage économique ! La somme peut toutefois être payée en deux temps lors de la signature du contrat et à la fin de la formation. Elle symbolise le droit d’utilisation du nom de la marque pour une durée déterminée dans une zone géographique. La RIF est évaluée en fonction du secteur d’activité, de la notoriété et de la taille du réseau, de la concurrence ou encore du potentiel. 

La rémunération du professionnel est également constituée des redevances d’exploitation. En contrepartie des avantages obtenus par le franchisé ; le savoir-faire et l’exploitation du nom commercial, le franchisé devra payer une redevance sur une base régulière qui prend la forme d’un pourcentage du chiffre d’affaires. Devenir franchiseur signifie qu’il est possible de définir les modalités de cette rémunération, que ce soit sur la date de la redevance, et si elle sera progressive ou dégressive.

L’exploitant perçoit un pourcentage sur les marges des produits mis en vente, lorsqu’applicable, s’il choisit de devenir franchiseur. Ainsi, dans le cadre d’une chaîne de boutiques de vêtements, l’enseigne récupère de l’argent sur la marge. Sont principalement concernés les gros réseaux de distribution avec des centrales d’achat. Les sommes générées sont souvent réinjectées. Certaines opérations de communication, hors réseaux sociaux, peuvent engendrer des remboursements de frais engagés sur le plan forfaitaire ou en pourcentage du chiffre d’affaires. L’organisation fait partie des conditions pour devenir franchiseur.

Le recrutement des franchisés

Comment recruter des candidats pour devenir franchiseur ? Il faut savoir que le profil de ces derniers varie en fonction de la taille du réseau du franchiseur. En effet, une enseigne bien établie ne recherchera pas les mêmes candidats qu’une nouvelle marque qui vient de devenir franchiseur. Le franchisé devra montrer certaines aptitudes en gestion d’entreprise afin d’être acteur de l’évolution de l’enseigne sur le marché. 
Certains critères sont directement associés au secteur d’activité de la franchise. L’expérience professionnelle, les compétences et aptitudes, les qualifications, l’âge, ou encore la psychologie du candidat feront partie des éléments évaluatifs du professionnel aspirant à devenir franchiseur. La sélection des futurs franchisés demeure un choix totalement libre. Les candidats peuvent optimiser leurs chances en mettant en avant leur capacité d’adaptation et celle à relever de nouveaux défis au sein d’une franchise. Afficher une motivation alignée avec la mission et démontrer une vision stratégique pour l’évolution de l’enseigne constituent des atouts significatifs.

Le recap

  1. Avant de devenir franchiseur, l’entrepreneur doit s’assurer de disposer d’un concept qui fonctionne, avec un manuel opératoire clair et qui puisse être reproduit.
  2. Pour devenir franchiseur et attirer les franchisés, l’entrepreneur doit mettre en place un concept solide et mettre en avant ses projections économiques.
  3. C’est un moyen d’amener son activité commerciale à un tout autre niveau ; celui de la concurrence !
  4. Le profil de ces derniers varie en fonction de la taille du réseau du franchiseur.

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross