« Un réseau est un peu comme une mosaïque »

12 septembre 2023
Categories : Claire Lanneau fondatrice de Babychou Service.
Abonnez-vous à la newsletter

Au mois de juin, L’Express Franchise lançait son podcast En Toute Franchise. Nous y recevons chaque semaine des franchiseurs et des franchisés. Pendant une heure, nous mettons un coup de projecteur sur la franchise au travers de parcours d’entrepreneurs inspirants. Notre mission : lever le voile sur ce modèle, explorer les clés de réussite, les pièges à éviter et les tendances à suivre.


Pour le sixième épisode de son podcast, L’Express Franchise a reçu Claire Lanneau, fondatrice et dirigeante du réseau de franchise Babychou. Pendant une dizaine d’années, elle mène une vie de salariée cadre avec deux enfants. Rapidement, elle est confrontée aux contraintes de la vie familiale et à la charge mentale qui l’accompagne. Après plusieurs expériences de nounou infructueuses, elle décide de créer une offre qui n’existe pas encore sur le marché. Allô Assistance, Babychou. Nous avons sélectionné pour vous quelques-uns des temps forts de cet épisode. De quoi vous donner envie d’écouter la suite !

<iframe name="Ausha Podcast Player" frameborder="0" loading="lazy" id="ausha-x5Gs" height="220" style="border: none; width:100%; height:220px" src="https://player.ausha.co/index.html?showId=BNkjVeCqNPm6&color=%23e63b11&podcastId=ZgKnLtYqaZJY&v=3&playerId=ausha-x5Gs"></iframe><script src="https://player.ausha.co/ausha-player.js"></script>

Parlez-nous de votre parcours, comment vous est venu l’idée de créer Babychou ? 

Claire Lanneau : Alors, Babychou, c’est l’histoire d’une maman et de parents ne trouvant pas « nounou à leurs pieds ». Moi, j’ai commencé ma vie professionnelle dans le domaine de l’IT (entreprise de services du numérique) où j’avais des fonctions commerciales de cadre, j’ai travaillé à la fois sur des grands comptes mais aussi en binôme avec des ingénieurs.

À l’époque, j’avais une trentaine d’années, j’avais deux enfants. J’en ai eu deux autres depuis. J’avais besoin de les faire garder mais je n’arrivais pas à trouver un service correct, c’est-à-dire avoir un service réactif, professionnel et souple. C’est ça, en fait, la genèse de Babychou. Répondre à mon problème de garde d’enfants et donner la chance, j’espère en tout cas, à tous les parents de pouvoir en bénéficier.

Pourquoi avoir choisi la franchise ? 

Claire Lanneau : Comme je le disais, j’avais peur de m’ennuyer avec une seule entreprise, même si ça marchait bien, on était en croissance, les process étaient rodés. Je sentais que, finalement, nous n’avions plus grand chose à découvrir dans la gestion intrinsèque de la société et de ses process. Donc, il nous fallait un autre élan. Quand on m’a parlé de franchise, je m’y suis intéressée et là, j’ai commencé à travailler avec un partenaire qui me proposait des candidats à la franchise. Et assez rapidement, en quelques années, on en a eu une vingtaine. 

En vous lançant dans la franchise, est-ce que vous aviez une idée du type de profil que vous recherchiez ? 

Claire Lanneau : À l’époque, j’avais vraiment zéro idée du type de profil. Je pense toujours qu’il n’y a pas de profil type dans la franchise. Si on peut l’évoquer maintenant, je pense qu’un réseau est un peu comme une mosaïque, c’est une équipe. Pour moi, toute équipe est une richesse de personnalités différentes et d’origines différentes. 

Mais à l’époque, effectivement, le premier franchisé, c’était un cadre commercial dans la distribution spécialisée. Bien évidemment les qualités relationnelles du candidat, surtout la curiosité et le sens du commerce, sont quand même très importantes. On doit donc apprendre à avoir plusieurs casquettes. 

Quels sont les conseils que vous donneriez à un jeune trentenaire qui veut se lancer ?  

Claire Lanneau : Je lui conseille de prendre un réseau, qui a déjà fait ses preuves, où il sait qu’il va être accompagné dès le début. Il faut bien suivre les recommandations du réseau pour ne pas perdre de temps. Parce que c’est aussi ça que l’on propose aux candidats à la franchise, aller plus vite, donc économiser des investissements suite à des erreurs qu’ils auraient pu faire. Car nous, nous les avons déjà faites ces erreurs. 

Il faut aussi bien suivre le concept au début, pour gagner du temps et beaucoup échanger avec ses pairs. Il faut tout le temps aller chercher des informations, passer des coups de fil, une petite visio avec un camarade, rendre visite à une personne dans la région ou en dehors, etc. 

Est-ce que vous avez des belles histoires d’entrepreneurs à nous raconter au sein de votre réseau ? 

Claire Lanneau : Il y en a plein. Nous avons une franchisée qui a eu plusieurs vies avant d’être chez Babychou. Elle était entrepreneuse dans la musique, dont le contexte économique a fait qu’elle a dû, à l’époque, arrêter son activité. Entre-temps, elle a enseigné comme maîtresse d’école Montessori à Lyon. Et après quelques années, elle avait fait le tour et là, on s’est rencontrées. Lz franchise, c’est une rencontre. Cette personne, Sophie, a six ou sept agences en France. Il y en a plein d’autres …

Envie d’en savoir plus ? Écoutez le podcast dans son intégralité

Écrit par Marie Roche

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross