Plonger dans le bain de l’entrepreneuriat au sortir de l’école

8 août 2023
Categories : Photo couverture podcast Thibault Chavrier
Abonnez-vous à la newsletter

Au mois de juin, L’Express Franchise lançait son podcast En Toute Franchise. Nous y recevons chaque semaine des franchiseurs et des franchisés. Pendant une heure, nous mettons un coup de projecteur sur la franchise au travers de parcours d’entrepreneurs inspirants. Notre mission : lever le voile sur ce modèle, explorer les clés de réussite, les pièges à éviter et les tendances à suivre.


Pour le quatrième épisode du podcast, L’Express Franchise a reçu Thibault Chavrier, co-fondateur du réseau Mobilaug. Au sortir de l’école de commerce, Thibault Chavrier et Nans Chevaux se sont lancé dans l’entrepreneuriat. Mobilaug réalise l’aménagement sur mesure des logements pour les seniors et personnes en situation de handicap. Nous avons sélectionné pour vous quelques uns des temps forts de cet épisode. De quoi vous donner envie d’écouter la suite !

<iframe name="Ausha Podcast Player" frameborder="0" loading="lazy" id="ausha-Q3WE" height="220" style="border: none; width:100%; height:220px" src="https://player.ausha.co/index.html?showId=BNkjVeCqNPm6&color=%23e63b11&podcastId=109AvspqjJpD&v=3&playerId=ausha-Q3WE"></iframe><script src="https://player.ausha.co/ausha-player.js"></script>

Parlez-nous de votre parcours : comment en êtes-vous arrivé là ?

Thibault Chavrier : Il faut savoir que Mobilaug est une aventure menée à deux ; c’est avec Nans Chevaux, mon associé, qu’on a démarré l’aventure. Mon parcours, il est assez court, car, avant de lancer la société, on s’est rencontrés sur les bancs de l’école de commerce. On avait un mode de vie un peu particulier en tant qu’étudiant, c’est-à-dire qu’on sortait moins que les autres, on était plus à l’entraînement tous les jours qu’à boire l’apéro. Du coup, on avait aussi une vision du travail qui était très similaire. Quand on travaillait ensemble, c’était naturel : on était en phase sur la vision de voir les choses, la manière de travailler, l’implication. On avait tous les deux ce goût du challenge aussi, qui fait que les discussions se sont rapidement orientées vers : « Pourquoi ne pas se lancer ensemble ? » On est tous les deux issus de familles d’entrepreneurs, cela a aussi contribué à l’éducation commune qu’on a reçue et qui fait qu’on se retrouvait sur beaucoup de valeurs. De là a commencé la réflexion autour de ce qu’est Mobilaug aujourd’hui.

Pouvez-vous expliquer le concept de Mobilaug ?

Thibault Chavrier : Mobilaug est né d’une expérience personnelle, pour tous les deux. C’était donc une expérience commune de se dire qu’aujourd’hui, il y avait un vrai trou dans la raquette sur le maintien à domicile des personnes âgées et les personnes en situation de handicap. Pour recadrer, le métier de Mobilaug, c’est de pouvoir accompagner les personnes âgées ou en situation de handicap dans l’aménagement de leur logement, en étant l’interlocuteur unique tout au long du projet. Notre métier, c’est vraiment de pouvoir accompagner les personnes à partir de la réflexion du projet jusqu’à la réalisation, clé en main.

Comment vous est venue l’idée de la franchise ? C’est un modèle que vous connaissiez déjà ?

Thibault Chavrier : Moi, je ne le connaissais pas opérationnellement, mais je sais que Nans, lui, oui. Le modèle l’avait interloqué, lorsqu’il était en stage dans une entreprise qui se développait en franchise. Le modèle permet un développement rapide et intègre la notion de proximité. On s’était toujours dit que si on voulait se développer en propre, ce serait compliqué de gérer des commerciaux à l’autre bout de la France. Ce ne serait pas la même dynamique et la nature du métier ne serait plus la même. C’est une vraie problématique qu’on a voulu lever avec la franchise en se disant : « Ce sont les gérants des agences en local qui sont au plus près des clients et qui gèrent leur propre affaire. » Il y a une forme d’indépendance aussi qui était importante. Mais ça, c’était notre idée depuis le départ, sans vraiment savoir si le modèle de la franchise allait être adapté à Mobilaug.

Comment et quand avez-vous reçu votre premier client ?

Thibault Chavrier : Le premier client est arrivé au bout de sept mois, je pense. C’est arrivé assez tard. Pour nous, ça a été quelque chose d’important que quelqu’un nous fasse confiance sur un métier que nous expérimentions. On s’était tout de même formés en amont avec des professionnels de santé, notamment des ergothérapeutes, avec qui on travaille beaucoup. Ensuite, ces mêmes ergothérapeutes sont devenus des prescripteurs. Mais au début, le plus dur, c’était d’arriver du haut de nos 22 ans avec nos petits flyers triptyques et de dire : « Il faut nous faire confiance ». Quand on commence à avoir des prescripteurs fidèles qui nous font confiance, avec qui ça a marché une fois, deux fois, trois fois, ça permet de créer une activité.

À partir de quand avez-vous décidé de lancer votre réseau et de dupliquer votre modèle ?

Thibault Chavrier : L’idée était là depuis le départ. Par contre, on a décidé de se lancer en 2017. On voulait le faire bien, donc on a pris des consultants. Toujours dans notre esprit d’anciens sportifs, on est parti du principe que pour performer, il fallait se faire coacher. C’est important parce que souvent, on a la tête dans le guidon, on n’a pas une vision très claire des choses et encore une fois, on avait très peu d’expérience. On a donc deux consultants à qui on a fait confiance.

Combien de temps s’est écoulé pour mettre en place tout le modèle, les documents, etc. ?

Thibault Chavrier : Pendant deux ans, on a travaillé avec eux. Première étape d’audit, deuxième étape de validation du modèle sur le pilote, donc reconstruction du modèle, pour le rendre duplicable. Ensuite, on a reconstruit toute notre image de marque pour pouvoir le rendre plus adapté au modèle de la franchise. On a tout retravaillé : notre site Internet, nos outils de travail, le CRM, tous ces outils qui sont propres à l’animation de la franchise. C’est un temps monstrueux de rédiger tout son savoir-faire. Le manuel opérationnel, c’est en quelque sorte la bible dans laquelle on vient écrire tous les processus, tout le savoir-faire, de façon à ce que les futurs franchisés puissent appliquer à la lettre le manuel et éviter les surprises.

Envie d’en savoir plus ? Écoutez le podcast dans son intégralité ici.

Écrit par Eden Journo

Rédactrice chez L'Express Franchise

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross