Marché du vélo : un secteur porteur pour les franchises

9 octobre 2023
Categories : Un vélo pour illustrer l'étude sur ce secteur porteur.
Abonnez-vous à la newsletter

Depuis quelques années, si il y a bien un secteur qui ne pédale pas dans la semoule, c’est celui du vélo. En France, la bonne vieille bicyclette d’Yves Montand sur laquelle « on partait de bon matin […] sur les chemins » avec « quelques bons copains », a laissé place à un véritable mastodonte.


À l’heure où les enjeux environnementaux, la santé et le bien-être sont plus que jamais sous le feu des projecteurs, le marché du vélo en France s’est imposé comme un secteur porteur. Mais quel est son impact direct sur les franchises ?

Vélo à gogo : quelles conséquences pour les franchises ?

Vous l’aurez compris, en France, l’engouement pour le vélo n’a cessé de s’accentuer au fil des ans et n’est pas prêt de s’évanouir. Olivier Loevenbruck, développeur réseau de la franchise Cyclable, est formel : « Au vu des préoccupations environnementales et de la volonté de désengorger les villes en promouvant une mobilité plus verte, de plus en plus de Français se sont tournés vers le vélo comme moyen de transport alternatif. »

La crise sanitaire a également joué un rôle sur l’accélération des ventes de vélos. De nombreuses activités de loisirs traditionnelles se sont vues limitées pendant l’épidémie. Le cyclisme est alors devenu une option attrayante pour rester actif mais aussi pour explorer de nouvelles zones sans outrepasser les mesures de distanciation sociale. Olivier Loevenbruck le confirme : après cette période, « le pôle franchise a connu une accélération notable. »

Cette effervescence autour de la bicyclette a permis aux franchises du cycle d’entrevoir de nouvelles opportunités commerciales. Celles-ci répondent désormais aux nombreuses demandes qui ont émergé, en proposant des nouveaux produits, des services d’entretien, des accessoires et des conseils spécialisés. Selon Olivier Loevenbruck : « la part modale du vélo de déplacement sera en pleine expansion », avec un « intérêt toujours plus grandissant à son égard ».

Franchises de vélo : comment se démarquer ?

Lorsqu’on s’intéresse aux enseignes qui cartonnent, de nombreux noms ressortent. Cyclable se positionne comme un leader de la mobilité en ville, avec des vélos électriques, pliants mais aussi cargos. D’autres références sont devenues incontournables comme City Bike, Ecox, Ovelo, Culture Vélo, En Selle Marcelou encore Vélo Station.

Pour se démarquer, chaque franchise tente d’exploiter un axe bien précis, avec des spécialités et des partis pris. Certaines franchises se spécialisent dans les vélos à assistance électrique (ou VAE) dont le succès est fulgurant. D’autres s’orientent plutôt vers le vélo urbain (vélos pliants, vélos cargo…). D’autres misent sur l’e-commerce, et ses vélos vendus en ligne, très efficace pour comparer facilement les prix, les modèles ou pour personnaliser son achat. D’autres encore s’ancrent dans la location de vélos et le leasing. Quel que soit le parti pris, Olivier Loevenbruck rappelle qu’il est important de ne jamais négliger les tendances et de « toujours avoir une vision sur celles-ci. »

Lorsqu’on demande à Olivier Loevenbruck ses conseils pour les prochaines franchisés en devenir, il répond : « Il faut toujours être accompagné. Ne pas hésiter à expérimenter des choses sur le terrain. Faites des rencontres entre gérants, allez voir des responsables. Mais avant tout, il faut savoir rester réaliste, avec un business plan cohérent, et ne négligez pas la compagnie d’un bon expert-comptable ! »

Quels défis doivent encore relever les franchises de vélo ?

Face à la croissance du marché du cycle en France, les franchises doivent relever quelques challenges pour maintenir leur succès. Elles doivent notamment s’adapter au rythme saisonnier du secteur et planifier à l’avance leurs opérations, leurs promotions et leurs offres pour tirer le meilleur parti de la période. Il est également important qu’elles gèrent et équilibrent correctement leurs stocks afin de ne pas surcharger leurs entrepôts. Le tout en s’assurant que l’approvisionnement des vélos, des pièces et des accessoires soit régulier.

Bien que le vélo soit considéré comme un moyen de transport écologique, les franchises ne doivent pas négliger l’impact environnemental de leurs opérations et de leur production de déchets. La qualité des services doit, elle-aussi, demeurer impeccable, surtout à mesure que les réseaux de franchises se développent. Il peut s’avérer difficile de maintenir des normes de qualité cohérentes dans toutes les succursales, mais une formation constante des employés et l’application de protocoles de services stricts permettront de préserver la réputation de la marque.

Enfin, les franchises doivent rester à l’affût des dernières innovations, se montrer prêtes à se recalibrer, à explorer de nouvelles opportunités, de nouvelles technologies et à rester agiles.

Écrit par Tifaine Pimentel

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross