Ouvrir une franchise de crèche : ce qu’il faut savoir

Franchise Ô P'tit Môme 12

Selon la Caisse nationale des allocations familiales (CAF), le nombre d’enfants de moins de 3 ans accueillis en crèche a augmenté de 7,2 % entre 2023 et 2024, passant de 824 000 à 884 000. Cette croissance s’explique par le taux d’activité des femmes qui continue d’augmenter, atteignant 73,9 % en 2024 contre 72,4 % en 2023. Les crèches représentent alors pour les parents la possibilité de concilier leurs vies professionnelle et familiale de manière sereine.

Est-il avantageux d’investir dans l’ouverture d’une crèche ? Est-il plus judicieux de démarrer seul ou d’opter pour une franchise ? Quel est le budget requis pour ce projet ? Quelles sont les enseignes recommandées ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans la franchise d’une crèche.

La rentabilité d’une crèche dépend de la capacité d’accueil, les subventions, les coûts d’exploitation, la qualité des soins, la diversification des services et une stratégie marketing efficace. Selon une étude de la Fédération française de la franchise (FFF) réalisée en 2023, le chiffre d’affaires moyen d’une garderie franchisée après deux ans d’activité s’élève à 230 000 euros. Cependant, il est important de prendre en compte les différentspostes de dépenses qui grèveront vos bénéfices.

Pour ouvrir une crèche, l’entrepreneur doit bénéficier d’un apport personnel d’au moins 15 000 euros. L’investissement global moyen, qui varie entre 50 000 euros et 100 000 euros, comprend un droit d’entrée moyen de 20 000 euros. Il faudra prévoir le salaire des éducateurs de jeunes enfants, des auxiliaires de puériculture et du personnel administratif. Le loyer des locaux est un autre poste de dépenses important, pouvant atteindre 20 % du chiffre d’affaires. Les charges courantes, qui englobent l’eau, l’électricité, le chauffage, l’assurance, les fournitures et l’entretien des locaux, représentent quant à elles environ 10 % du chiffre d’affaires. Outre les frais courants, l’aménagement des locaux, l’achat de matériel et d’équipements, et les frais de création d’entreprise sont aussi des critères à prendre en compte avant d’ouvrir une crèche.

La franchise accorde aux porteurs de projet une certaine latitude dans la gestion tout en leur fournissant un soutien d’experts. Ce modèle propose un concept clé en main, permettant à l’exploitant de bénéficier d’un cadre structuré et éprouvé, incluant notamment une charte graphique, des outils de communication et une aide à la gestion quotidienne. Une équipe d’experts dans le domaine de la petite enfance est mise à la disposition des entrepreneurs afin de les assister dans la réalisation du business plan, le choix du local (qui doivent respecter les normes de sécurité exigées pour les établissements recevant du public), le recrutement du personnel encadrant (qui doit bénéficier d’une formation spécifique à la petite enfance) et la mise en place de procédures.

Au-delà de l’accueil et de la garde, les crèches modernes proposent des services complets tels que des repas équilibrés préparés sur place, des activités de socialisation adaptées à l’âge des enfants, un suivi individualisé et un accompagnement des parents dans leur rôle éducatif. Des études de marché permettent d’identifier les zones à forte demande et de garantir une fréquentation optimale de votre crèche. Un emplacement bien desservi par les transports en commun et proche de zones résidentielles ou d’entreprises est un atout majeur.

Créé en 2009, Les Chérubins est une enseigne qui conçoit, développe et commercialise des prestations et solutions clés en main permettant l’exploitation de micro-crèches par un réseau d’adhérents partenaires. Une garderie Les Chérubins permet d’accueillir un groupe de 12 enfants âgés de 10 semaines à 4 ans. Aujourd’hui le groupe compte plus de 245 micro-crèches réparties sur le territoire national et plus de 180 franchisés accompagnés quotidiennement. Fort de son expertise et de son expérience dans le secteur de la petite enfance, la franchise Les Chérubins permet aux enfants de bénéficier d’une place dans une structure où leur bien-être et leur éveil sont des priorités et à tous les entrepreneurs de mener à bien le projet d’une vie.

Bien qu’il ne soit pas obligatoire d’être issu de la petite enfance pour ouvrir une micro-garderie Les Chérubins, il faut une motivation de devenir chef d’entreprise, l’envie d’accompagner et d’animer une équipe, et avoir ou acquérir un vrai sens du relationnel. Que vous soyez un expert dans le domaine en question, en reconversion professionnelle ou investisseur. L’ouverture d’une franchise Les Chérubins nécessite un investissement global de 160 000 euros, avec un apport personnel de 30 000 euros et un droit d’entrée de 19 000 euros. A savoir qu’un potentiel de chiffre d’affaires de 240 000 euros est attendu par garderie en 2 ans d’activité pour un franchisé.

Créé en 2017, Ô Ptit Môme est une franchise dédiée aux enfants et aux familles qui cumule plus de 200 implantations sur le territoire français et en outre-mer. L’enseigne propose une formation complète sur les aspects réglementaires et pédagogiques de la petite enfance, un accompagnement personnalisé pour le choix du local et l’aménagement du local et des outils de marketing aux porteurs de projet qui envisagent l’ouverture d’une micro-crèche. Que vous soyez passionné par la petite enfance ou simplement à la recherche d’une opportunité entrepreneuriale, Ô Ptit Môme vous guide à chaque étape de votre projet, de sa création à son développement.

Lancer votre propre entreprise en franchise avec Ô Ptit Môme est accessible, même sans diplôme ou formation spécifique. L’envie d’entreprendre et la motivation sont les clés de votre réussite. Un investissement global de 120 000 euros est nécessaire, avec un apport personnel de 19 000 euros et un droit d’entrée de 20 000 euros. Après deux ans d’activité au sein du réseau, un franchisé peut espérer un chiffre d’affaires de 240 000 euros.

Le recap

  1. La rentabilité d'une crèche dépend de la capacité d'accueil, les subventions, les coûts d'exploitation, la qualité des soins, la diversification des services et une stratégie marketing efficace.
  2. Selon une étude de la FFF réalisée en 2023, le chiffre d'affaires moyen d'une garderie franchisée après deux ans d'activité s'élève à 230 000 euros.

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross