Où trouver des annonces de fonds de commerce à vendre ?

Ordinateur illustrant l'article de la franchise numérique

Un fond de commerce à vendre est une opportunité professionnelle et économique pour les particuliers qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat, car cela permet d’acquérir les éléments corporels et incorporels d’une entreprise. Que ce soit pour développer leur activité ou lors d’une reconversion, la recherche et l’acquisition d’un fond de commerce sont des moyens d’avoir une vitrine bénéficiant déjà d’une clientèle, d’un réseau de distribution et d’un local aménagé. 

Avant de pouvoir l’acheter, il est important de commencer par cibler un secteur d’activité et une région. Les annonces en ligne sont nombreuses, encore faut-il pouvoir distinguer les différents fonds de commerce, faire une projection économique fiable, négocier les termes de la cession de fonds de commerce et obtenir le financement adéquat. 

Comment trouver un fonds de commerce ?

Pour trouver un fonds de commerce à vendre, le futur acquéreur pourra consulter les annonces sur des sites spécialisés en petites et moyennes entreprises. Celles-ci sont régulièrement actualisées et il est recommandé d’agir rapidement, car les meilleurs emplacements et leur accessibilité sont souvent privilégiés. Cerner les établissements avec un bon potentiel économique doit être une priorité pour le futur acquéreur. C’est pourquoi il devra s’attarder sur les premiers éléments de l’annonce dont la position géographique, la localisation en ville, la superficie, le nombre de salariés ainsi que tout autre élément corporel visible comme les outils, machines et la qualité de l’infrastructure. 

Il est aussi possible de se tourner vers un spécialiste en reprise et achat de fonds de commerce ou encore en contactant directement la franchise. Le spécialiste immobilier, grâce aux prérequis et critères de l’acheteur, pourra cibler les biens disponibles sur le marché. Définir son secteur d’activité afin d’envisager la mise en place d’un commerce connexe est essentiel. Par exemple, un traiteur peut se transformer en pâtisserie ou café tandis qu’un institut de beauté peut devenir un spa ou un salon de bronzage en fonction des équipements. 

Ce qu’il faut vérifier avant d’acheter un fond de commerce

Avant d’acheter un fond de commerce, le repreneur doit s’assurer de récupérer tous les éléments corporels et incorporels. Cela comprend notamment le mobilier, le matériel, les équipements et installations déjà en place, les véhicules s’il y en a, et l’outillage. Le stock des marchandises et les matières premières sont aussi inclus. Pour ce qui est des éléments incorporels, ils comprennent le nom commercial, les licences, brevets, autorisations et marques, les contrats de travail et d’assurance ou encore la clientèle qui est d’ailleurs le principal atout de la reprise d’un fond de commerce. 

Une visite des lieux permet aussi de s’assurer de l’état de ces derniers par rapport aux annonces. De plus, attester de l’affluence est également un point essentiel qui contribue à déterminer la valeur d’un fonds de commerce à vendre. Il sera ensuite plus simple de faire une estimation réaliste en tenant compte du DPE (Diagnostic de performance énergétique). 

Estimation, négociations et acquisition

Le cédant a le droit d’optimiser son fonds de commerce à vendre afin d’augmenter sa valeur. L’objectif est de démontrer que l’activité choisie est pérenne et que les installations mises en place sont durables. Pour attirer les acquéreurs, il est important de prouver que l’entreprise assure une continuité sur les deux ou trois prochaines années, avec ou sans améliorations structurelles. L’acquéreur trouve également de la valeur dans la présence de processus, de méthodes et de techniques. Ce dernier devra en tenir compte lors de son analyse et de sa projection économique afin d’estimer la justesse du prix de vente du fonds de commerce.

Cependant, la clé pour estimer la valeur d’un fonds de commerce à vendre, est d’étudier le chiffre d’affaires et les bénéfices sur les trois mois qui précèdent la transmission. Le chiffre d’affaires de l’exercice en cours tout comme le portefeuille client, le carnet de commandes ou l’état des créances actuelles permet d’orienter l’estimation. La réputation, la concurrence, les opportunités et les évolutions de l’environnement commercial sont des indicateurs à ne surtout pas négliger. 

Quelle procédure pour acheter un fonds de commerce ?

Vendeur et acquéreur doivent se soumettre à certaines règles pour finaliser la vente d’un fonds de commerce. Le cédant doit préalablement communiquer sur le nom du précédent vendeur, la date de durée du bail avec le nom et l’adresse du bailleur et fournir un récapitulatif des chiffres d’affaires entre la clôture du dernier exercice et le mois précédent la cession. Une déclaration est déposée à la mairie et les salariés sont mis au courant de la cession du fonds de commerce, car ils peuvent racheter ce dernier. 

Le repreneur enregistre ensuite l’acte de cession auprès du centre des impôts. Il s’acquitte aussi des droits d’enregistrement compris entre 3 et 5 % du prix de vente en fonction de la somme demandée pour le fonds de commerce à vendre. Un communiqué est alors envoyé au journal d’annonces légales 15 jours après la signature de l’acte. À savoir que la reprise du fonds est signalée au Centre des formalités des entreprises (CFE). 

Le recap

  1. Que ce soit pour développer leur activité ou lors d’une reconversion, la recherche et l’acquisition d’un fond de commerce sont des moyens d’avoir une vitrine bénéficiant déjà d’une clientèle, d’un réseau de distribution et d’un local aménagé.
  2. Avant de pouvoir l’acheter, il est important de commencer par cibler un secteur d’activité et une région.
  3. Cerner les établissements avec un bon potentiel économique doit être une priorité pour le futur acquéreur.

Découvrez la newsletter 100% franchise

Je m'abonne à la newsletter
cross